Malgré les annulations, Dieudonné tente de tourner avec son nouveau spectacle

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 29/08/2012 à 15H16
L'affiche du nouveau spectacle de Dieudonné

L'affiche du nouveau spectacle de Dieudonné

© France3/culturebox

Foxtrott, c'est le titre choisi par Dieudonné pour le nouveau spectacle qu'il rôde dans son théâtre de la Main d'Or avant une tournée. Sa production a déjà réservé des salles pour l'an prochain. Au Mans par exemple l'Antarès a prévu de le recevoir en 2013. L'humoriste contesté pour ses prises de position antisémites avait essuyé une annulation dans cette ville en 2011.

A l'heure où ces lignes sont écrites, la page Facebook de Dieudonné montre l'humoriste, condamné pour propos antisémites,défilant en tête d'une manifestation et tenant la main à deux hommes dont tout laisse penser qu'ils sont des rabbins. Il s'agit selon toute probabilité de religieux d'une fraction ultra orthodoxe et antisioniste du nom de Neturei Karta. Ces Juifs ne reconnaissent pas l'Etat d'Israël car accordé par l'ONU et non par Dieu. Cette photo illustre son ambigüité.
Tout en se reconnaissant antisioniste, Dieudonné M'Bala M'Bala de son vrai nom, refuse les accusations d'antisémitisme. Dans un précédent spectacle intitulé "Mes excuses", il dénoncait pourtant :"les sionistes qui pleurnichent sous prétexte que mémée et pépé en ont chié et qui se croient tout permis". Des propos à l'évidence plus proches de l'antisémitisme que de l'antisionisme.

La page officielle de Dieudonné sur Facebook le 29 juillet 2012

La page officielle de Dieudonné sur Facebook le 29 juillet 2012

© DR

L'esclavage
L'idée fixe antisémite de Dieudonné que certains estiment pathologique s'accompagne de la dénonciation obsessionnelle elle aussi de l'esclavage. Mais l'attaque des Juifs semble pourtant primer sur la défense de la cause noire puisque le comédien n'hésite pas à partager scène et projets avec Roger Faurisson, négationniste condamné et qui nie aussi l'esclavagisme.
Au fil de ses nombreux procès et de la multiplication de ses esclandres, les soutiens de celui qui se présente comme humoriste s'en sont peu à peu écartés, laissant la place à des personnages très marqués à droite. Celui qui fut, dans les années 90, considéré comme un homme de gauche a opéré une dérive vers l'extrême droite. Ses propos de plus en plus extrêmistes l'ont d'abord brouillé avec son ancien partenaire Elie Seimoun puis conduit devant les tribunaux et écarté des plateaux télé et des théâtres.

https://videos.francetv.fr/video/NI_132093@Culture

Lynchage médiatique ?
Dieudonné dénonce un "lynchage médiatique " à son endroit. Sans multiplier les citations, il suffit peut-être d'essayer d'illustrer l'adage "dis moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es" pour situer celui qui fut un humoriste de talent. Aujourd'hui, la nébuleuse de Dieudonné se compose notamment de Robert Faurisson, déjà nommé, de Jean-Marie Le Pen, du président iranien Mahmoud Ahmadinejad ou encore de Yahia Gouasmi, le fondateur du Parti Antisioniste. En plein printemps arabe, Dieudonné prend le parti du Colonel Khadafi et dénonce l'influence de Bernard Henri Lévy sur le président Sarkozy. On le voit aux obsèques de l'ancien communiste devenu révisionniste Roger Garaudy.

Politique
Bien que tentant de parler haut et fort, la voix de Dieudonné est finalement peu écoutée, aux élections législatives de 2012, il se présentait à Dreux sur une liste du Parti Antisioniste. Cette circonscription d'une ville qui fut autrefois dirigée par une municipalité Front National ne lui a accordé qu'un fort modeste 1,14% de ses suffrages.
Son nouveau spectacle s'intitule "Foxtrott" et on nous promet que Dieudonné n'y tient aucun propos antisémite. Saura-t-il longtemps se retenir?