Avec "Bionic Showgirl", le Crazy Horse veut "magnifier la différence"

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 12/03/2019 à 10H42, publié le 12/03/2019 à 10H41
Viktoria Modesta lors d'une performance en Floride, en 2016

Viktoria Modesta lors d'une performance en Floride, en 2016

© Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La performeuse et chanteuse britannique Viktoria Modesta, mannequin handicapé d'une jambe qui a fait de ses prothèses des oeuvres d'art, rejoint la troupe du Crazy Horse. Au temple parisien du "nu chic", elle intégrera le spectacle "Bionic Showgirl" du 3 au 16 juin 2019.

Du 3 au 16 juin, Viktoria Modesta qui se définit comme une "show-gril bionique", se produira pour 29 représentations seule et accompagnée des danseuses du Crazy dans plusieurs tableaux créés spécialement autour de son univers futuriste, a annoncé à l'AFP le cabaret.
Victoria Le Crazy Horse présente Viktoria Modesta, première Guest Star bionique !

"Dans un monde en plein questionnement sur le rôle et l'image de la féminité, la rencontre des univers du Crazy Horse et de Viktoria Modesta permet de mettre en scène une autre vision de la femme, de la sensualité et de la beauté au XXIe siècle", souligne la direction du Crazy Horse.

Victoria Le Crazy Horse présente Viktoria Modesta, première Guest Star bionique 

Victoria Le Crazy Horse présente Viktoria Modesta, première Guest Star bionique 

© Courtesy of Crazy Horse

 

Une prothèse "afin de libérer sa créativité loin des stéréotypes"

Née en Lettonie avec une malformation de la hanche et d'une jambe, Viktoria Modesta, 31 ans, a fait le choix à 20 ans d'une amputation pour préserver durablement sa santé et améliorer sa mobilité grâce à une prothèse "afin de libérer sa créativité loin des stéréotypes", a-t-elle expliqué. Son clip pour la chanson "Prototype" où elle apparaît avec des prothèses futuristes, dessinées comme des bijoux, dont une lumineuse, a été visionné plus de onze millions de fois. Sur Instagram et Twitter, l'artiste est suivie par plus de 100.000 abonnés.
iktoria Modesta - Prototype

 

Pop artist bionique basée à Los Angeles, Viktoria Modesta définit son travail comme post-humain et post-handicap. Elle s’est donnée comme ambition de lier les arts visuels et du spectacle avec la technologie, les sciences et la médecine, pour innover la notion de féminité et faire bouger les mentalités. En 2012 elle est la Reine des neiges lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques de Londres. Son approche futuriste sur le concept du corps en tant qu’art lui a valu d’être choisie comme Director’s Fellow du MIT Media Lab et parmi les European Young Leaders de l’année 2019.


"Repousser avec le Crazy Horse les limites de la féminité de la manière la plus innovante et la plus surprenante qui soit"

"J'ai été fascinée par l'incroyable volonté et l'univers créatif de Viktoria. La manière dont elle a pris en main son destin et transformé sa vie en performance artistique globale est épatante", souligne Andrée Deissenberg, directrice artistique du Crazy Horse. "Dans un futur déjà présent où la différence est revendiquée et magnifiée, la faiblesse se métamorphose en force et atout", ajoute-t-elle.
 
"Quand je vivais à Londres, je suis venue plusieurs fois au Crazy Horse. C'est une institution, une expérience artistique unique au monde, totalement enchanteresse. Monter sur cette scène est pour moi l’occasion parfaite de mettre en scène ma vision. Avec le Crazy Horse, nous allons repousser les limites
de la féminité de la manière la plus innovante et la plus surprenante qui soit. Accrochez-vous !" a indiqué Viktoria Modesta.
 
Dita Von Teese a été la première artiste invitée en 2006 à rejoindre la troupe du Crazy Horse, avant Arielle Dombasle, Clotilde Courau, Pamela Anderson et le travesti autrichien à barbe Conchita Wurst, lauréat de l'Eurovision 2014.