Festival Paris l'été : la funambule Tatiana-Mosio Bongonga à la conquête du Sacré-Cœur

Mis à jour le 22/07/2018 à 15H49, publié le 22/07/2018 à 15H47
Tatiana-Mosio Bongonga en équilibre sur un fil vers le Sacré-Coeur 

Tatiana-Mosio Bongonga en équilibre sur un fil vers le Sacré-Coeur 

© Capture d'image France 3/Culturebox

La funambule Tatiana-Mosio Bongonga a traversé Montmartre sur un fil pour rejoindre le Sacré-Cœur. Un exploit à plusieurs dizaines de mètres de hauteur dans le cadre du Festival Paris l’été.

C’est l’une des performances artistique les plus folles du Festival Paris l’été. Tatatiana-Mosio Bongonga, qui est l’une des rares femmes funambules à évoluer à grande hauteur, a remonté les pentes de la Butte-Montmartre jusqu’à la Basilique du Sacré-Cœur sur un fil à 35 mètres du sol. Un challenge en musique accompagné par l’Orchestre de Chambre de Paris.

Reportage : M. Berrurier / G. Beaufils / V. Zanetto / A. Morel / R. Laurentin  

https://videos.francetv.fr/video/NI_1269183@Culture

C’est devant un public tétanisé que la jeune femme de 33 ans a bravé, perché sur un fil, le plus haut sommet de la capitale (130 mètres d’altitude). Un défi que Tatiana-Mosio Bongonga est la première funambule à avoir relevé.  

J'étais hyper impressionnée. Ce n'est pas tous les jours qu'on se retrouve face au Sacré-Cœur.

Tatiana-Mosio Bongonga

Même pas peur 

Impressionnée mais pas inquiète car Tatian-Mosio Bongonga évolue dans les airs depuis son plus jeune âge. A 8 ans, elle a intégré une école de cirque près de Caen où pendant 13 ans elle a appris l’art funambulesque. Après des études de psychologie, la jeune femme a repris le chemin des arts du cirque en suivant différentes prestigieuses formations jusqu’en 2007. Après plusieurs collaborations avec des compagnies, elle a cofondé en 2014 le collectif Basinga qui rassemble une équipe technique, une chanteuse et des musiciens.

Une carrière internationale 

Aujourd’hui, Tatiana-Mosio Bongonga a un parcours hors norme. Avec sa compagnie, elle organise des traversées dans le monde entier via ses spectacles. Le 2 août prochain, elle sera au festival Passage à Helsingor, au Danemark, avant de partir pour le Japon. Un séjour de deux semaines à l’occasion de la Triennal d’art à Echigo-Tsumari. Le collectif Basinga sera de retour en Europe au mois de septembre avec quelques dates en France.