La culture apporte 3,2% de la richesse nationale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/01/2014 à 14H36
Répétition générale du "Vaisseau fantôme" de Wagner aux Chorégies d'Orange (10 juillet 2013), direction Mikko Franck, mise en scène Charles Roubaud

Répétition générale du "Vaisseau fantôme" de Wagner aux Chorégies d'Orange (10 juillet 2013), direction Mikko Franck, mise en scène Charles Roubaud

© Christophe Agostinis / PhotoPQR / Le Dauphiné / MaxPPP

La culture contribue à hauteur de 3,2% à la richesse nationale (PIB), représentant quelque 58 milliards d'euros de valeur ajoutée, soit presque autant que l'agriculture et les industries alimentaires, souligne une étude conjointe des ministères de l'Economie et de la Culture.

La culture emploie 670.000 personnes, soit 2,5% de l'emploi total en France, selon cette enquête réalisée par l'Inspection générale des finances et l'Inspection générale des affaires culturelles, publiée vendredi.

Le périmètre retenu par l'étude englobe le spectacle vivant, le patrimoine, les arts visuels, la presse, le livre, l'audiovisuel, la publicité, l'architecture, le cinéma, les industries de l'image et du son, ainsi que "l'accès aux savoirs et à la culture" (bibliothèques, archives...).

Une valeur ajoutée de 57,8 milliards d'euros
Toutes ces activités culturelles ont représenté en 2011 une valeur ajoutée de 57,8 milliards d'euros. Soit l'équivalent en valeur ajoutée du secteur agricole et alimentaire (60,4 milliards), deux fois celui des télécommunications (25,5 milliards), sept fois celui de l'industrie automobile (8,6 milliards).

La part de la culture dans la valeur ajoutée a régulièrement augmenté entre 1995 et 2005, date à laquelle elle atteignait 3,5%. Mais depuis, elle a reculé, perdant 0,3 point.

L'intervention de l'Etat dans le domaine de la culture et de la communication s'établit à 13,9 milliards d'euros (11,6 milliards de crédits budgétaires, 1,4 milliard de dépenses fiscales et 0,9 milliard de taxes affectées à différents organismes de redistribution). L'audiovisuel est le secteur qui capte le plus de soutien de l'Etat (5,5 milliards).