La Comédie-Française transforme "Psyché" de Molière en comédie musicale

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 13/12/2013 à 18H18, publié le 13/12/2013 à 17H03
Françoise Gillard est Phyché

Françoise Gillard est Phyché

© Brigitte Enguérand

On s’attend à une tragédie-ballet, pièce allégorique commandée à Molière par Louis XIV et quelque peu passée aux oubliettes de l’histoire. On découvre une comédie musicale, bien d’aujourd’hui !

Avec en meneuse de revue : Sylvia Bergé. La plus belle voix du Français est une Vénus qui n’apprécie guère que la belle Psyché, simple mortelle (délicieuse Françoise Gillard), lui fasse de l’ombre.
Psyché mise en scène par Véronique Vella

Psyché mise en scène par Véronique Vella

© Brigitte Enguérand
 
La pièce écrite par Molière en 1671 (avec l’aide de Corneille), à la demande du roi Soleil pour la réouverture de la salle des Machines du Palais des Tuileries, est à sa création une production spectaculaire de cinq heures, avec chants, poésie lyrique et danse. Il est probable que le roi, excellent danseur, en avait profité pour montrer ses talents.
 
Aujourd’hui Véronique Vella nous en propose une version très raccourcie (2h15 !). Oubliée, la musique de Lully, remplacée par un medley de chansons style cabaret et d’airs lyriques conçus par Vincent Leterme.
 
On se laisse prendre par le ton enjoué et décalé de cette fantaisie

Passée la surprise, on se laisse prendre par le ton enjoué et décalé de cette fantaisie, servit par une troupe qui sait aussi bien chanter que déclamer, et qui monte le spectacle sous nos yeux. La pièce oscille entre plusieurs registre : les sœurs de psychés (Coraly Zahonero et Jennifer Decker), pestes et jalouses, n’ont rien à envier à celles de Cendrillon, mais lorsque Psyché est enlevée par Cupidon, on s’envole vers le conte fantastique.
 
Plus discutable, le choix de certains costumes : ainsi les Chœurs sont affublés de longs manteaux bleu pervenche et de chapeau melon…Quant à Benjamin Jungers, le Dieu Amour amoureux de Psyché, il porte une drôle de petite moustache et un habit de prince de Foire du Trône !
 
Mais après tout cette ode à l’amour sympathique et sans prétention, loin des ors de la Cour, aurait sûrement fait sourire Molière, dont vous aurez compris que ce n’est pas la meilleure œuvre.
 
 
 
« Psyché » de Molière à la Comédie-Française
Mise en scène et direction des chants : Véronique Vella
Du 7 décembre 2013 au 4 mars 2014
Réservations : 0825 10 16 80