Théâtre des 2 Ânes : 100 ans de satire et d’humour politique

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/01/2017 à 14H14, publié le 18/01/2017 à 18H18
Le théâtre des 2 Ânes à Paris, repaires des chansonniers depuis un siècle

Le théâtre des 2 Ânes à Paris, repaires des chansonniers depuis un siècle

© LOIC VENANCE / AFP

C’est le dernier cabaret de chansonniers de la capitale. Le théâtre des 2 Ânes célèbre un siècle de parodie et d’humour politique. De Pierre Dac qui y fit ses débuts en 1922, à Jacques Mailhot qui le dirige aujourd’hui, ce temple du rire a vu défiler des générations de chansonniers et de comiques. Un anniversaire qui coïncide avec une année électorale, une aubaine pour la bande des 2 Ânes

"Bien braire et laisser rire". C’est depuis la fin des années 1920 la devise des 2 Ânes. Le numéro 100 du boulevard de Clichy en a vu défiler, des humoristes, mais surtout des chansonniers. De Pierre Dac à Jean Rigaux, de René et Françoise Dorin à Pierre-Jean Vaillard, de Jean Poiret à Anne-Marie Carrière, ou encore Jean Amadou, tous les grands noms de l’humour politique sont passé sur la scène des 2 Ânes.

Reportage : G. Faure / N. Loncarevic / P. Guennegan / C. Issoulié

https://videos.francetv.fr/video/NI_900595@Culture

Grands noms et jeunes talents

Aujourd’hui, les pointures se nomment Pierre Douglas, Bernard Mabille, Michel Guidoni, Florence Brunold, Jean Pierre Marville, Thierry Rocher et bien sûr Jacques Mailhot, propriétaire des lieux depuis 1995. Et la relève est en marche, de jeunes talents émergent comme Paul Dureau, âgé seulement de 21 ans, avec son spectacle "Politique Circus 2017".

Michel Guidoni dans la peau de Nicolas Sarkozy sur la scène du théâtre des 2 Anes à Paris.

Michel Guidoni dans la peau de Nicolas Sarkozy sur la scène du théâtre des 2 Anes à Paris.

© Culturebox / Capture d'écran

100 ans et une présidentielle

Et évidemment pour les 2 Ânes et ses chansonniers, 2017 s’annonce comme un grand cru avec la présidentielle puis les législatives. Une source inépuisable. Deux spectacles sont actuellement à l’affiche, "Objectif l’Urne" et "Les Primaires… des Primates" qui fait le bilan de 20 ans de promesses politiques non tenues.