INTERVIEW. Muriel Robin se livre dans "Fragile" : "Faire rire pour ne pas mourir"

Publié le 26/11/2018 à 16H42
Muriel Robin, invitée du 19h France 3 Paris-Ile-de-France pour "Fragile"

Muriel Robin, invitée du 19h France 3 Paris-Ile-de-France pour "Fragile"

© France 3 Culturebox - capture d'écran

L'humoriste Muriel Robin révèle ses zones d'ombre, ses carences affectives et le secret de ses blessures dans "Fragile", une autobiographie de plus de 400 pages dans laquelle elle remonte aux racines noires de son humour. Elle se livre face à Jean-Noël Mirande dans le 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France.

Le rire a toujours été la marque de fabrique de Muriel Robin. C'est aussi son refuge, son recours pour détendre l'ambiance, sa tactique habile de diversion pour faire sourire ses parents, emportés par le vent mauvais de la discorde. Elle a très tôt choisi l'humour pour combler le manque d'amour, choisi de faire pleurer de rire les autres pour ne pas pleurer sur elle-même. C'est ce que l'on apprend dans "Fragile", un livre autobiographique paru aux éditions XO. Muriel Robin était l'invitée de Jean-Noël Mirande sur France 3 Paris Ile-de-France. 

On fait rire pour ne pas mourir, car derrière [l'humour], ma vie était cauchemardesque.

Muriel Robin  
Muriel Robin, "Fragile", dans le 19h de France 3 Ile-de-France

 

Elève du Conservatoire de Paris

Pour la plupart d'entre nous, la carrière de Muriel Robin a débuté à la fin des années 1980 dans "La Classe", puis sur scène avec des one woman show, des collaborations théâtrales où elle jouait aux côtés de Pierre Palmade. Pourtant, elle est issue d'une formation classique, elle qui fut reçue première au concours d'entrée du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris. 

Mais "Fragile" n'est pas le livre d'une humoriste frustrée en quête de reconnaissance. C'est le livre d'une petite fille blessée par le manque d'amour et le caractère acariâtre de sa mère, le livre d'une enfant qui ne se sent pas désirée. 


Des relations difficiles avec sa mère

"Chez les Robin, on ne s’embrasse pas, on ne se touche pas, on ne se dit ni bonjour ni au revoir, "tout ça c’est pour les cons qui n’ont que ça à faire", dit notre mère, nous on travaille, on n’a pas de temps à perdre avec ces bêtises", raconte l'humoriste qui a grandi dans le magasin de chaussures de ses parents à Saint-Etienne.

Longtemps, Muriel Robin a cherché l'amour de sa mère, Aimée. Jusqu'à ce soir d'avril, jusqu'à ce que celle-ci la gifle à nouveau de ses mots. Les mots de trop, ceux qui pousseront la comédienne à tenter de se suicider.

Il y a des mots, comme ça, qui vous cueillent au dépourvu et dont vous n’aurez pas assez de toute votre vie pour vous relever. (…) Ce poison qui me transpercera le cœur chaque fois que j’entrerai en scène (…) Je ne suis rien du tout puisque c’est elle qui me l’a dit.

Muriel Robin
dans "Fragile"

 

Dans le secret de ses origines

Il faudra presque toute une vie à Muriel Robin pour comprendre les raisons de l'aigreur de sa mère, liées au secret de sa filiation. Il aura fallu près de 30 ans à son public pour découvrir qui se cache vraiment derrière son rire.