Laurent Gerra, trente ans de carrière : "Il y a un droit à la satire en France, autant l'utiliser"

Mis à jour le 23/04/2018 à 16H53, publié le 23/04/2018 à 16H52
Laurent Gerra sur le plateau de France 2

Laurent Gerra sur le plateau de France 2

© France 2/ Culturebox

Laurent Gerra, l’humoriste-imitateur, est l'invité de "20h30 le dimanche" sur France 2. En tournée pour son spectacle "Sans Modération" et tous les matins sur RTL, le parodiste revient sur ses 30 ans de carrière. Il est rejoint en fin d’émission par le cuisinier Guy Savoy, dont le restaurant a récemment reçu le titre de meilleure table du monde.

L’imitateur Laurent Gerra est l’humoriste le plus écouté de France à la radio, sur RTL. En trente ans, il a su faire évoluer son art, en parodiant des personnalités multiples. Invité de Laurent Delahousse, il se confie sur ses débuts, ses passions et sa carrière. Il partage son amour des bonnes tables avec le chef Guy Savoy. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1224203@Culture

Une voix unique 

Amateur de cinéma, Laurent Gerra se souvient des "Aristochats", le premier film très musical, qu’il a vu enfant : un film qui est presque annonciateur de sa future carrière. Aujourd’hui sa passion est intacte, il possède un projecteur dans son bus de tournée et regarde au moins un western par semaine. 

Alors qu’il est âgé de cinq ans, son grand-père, auquel il a rendu hommage dans un livre, le fait monter sur scène, c’est l’heure des premières imitations. Plus tard, il aura des parrains prestigieux tels que Pascal Sevran, Laurent Ruquier, Jacques Martin ou Michel Drucker. En trente ans de carrière, l’humoriste a imité plus de 150 personnalités, avec des chanteurs (Johnny Hallyday, Céline Dion), mais aussi des politiques : Jack Lang, François Hollande, Jacques Chirac et Emmanuel Macron. Il parodie le président, le plus jeune que la France ait jamais connu, comme un enfant qui vient chanter à l’École des fans et qui est amoureux de sa maîtresse… Son irrévérence est une marque de fabrique, qu’il a apprise aux côtés de Jacques Martin. 
Trente ans après la mort de Desproges l’insolence est-elle toujours la bienvenue ? Comment réagir aux critiques ? L'humoriste a la solution :

Il ne faut pas écouter tout, sinon on ne fait plus rien

Laurent Gerra
L’actualité est une source d’inspiration continue, les grèves à la SNCF donnent lieu à une série de parodies de chansons de Bourvil et Fernandel. Il assume de se moquer de certaines personnes, il revendique "un droit à la satire en France" et n’écoute pas les critiques. Les chercheurs du CNRS se sont intéressés à la voix de Laurent Gerra, dans le cadre de recherches pour soigner des maladies impactant les cordes vocales. Ils ont ainsi découvert que l’imitateur avait une oreille particulière pour reconnaître les voix, mais aussi des cordes vocales spécifiques.
Affiche du spectacle "Sans modération" de Laurent Gerra

Affiche du spectacle "Sans modération" de Laurent Gerra

La passion du partage

Face à Guy Savoy, dont le restaurant parisien L’Hôtel de la monnaie a reçu le prix de "meilleure table du monde", l’humoriste parle d’une passion commune aux deux hommes :

Avec Guy on aime faire plaisir, on aime faire partager

Laurent Gerra
La différence entre eux réside certainement dans leur rapport à la notoriété, que le restaurateur essaie d’éviter. Il ne participe pas aux émissions culinaires et préfère le terme de cuisinier, plutôt que chef, plus proche de l’idée d’artisan. Il veut défendre la diversité de la gastronomie française.

On n’a pas une commune qui n’a pas une ou plusieurs spécialités, ça c’est unique au monde

Guy Savoy
Le cuisinier qui a déjà servi Barack Obama et François Hollande et qui a accompagné Nicolas Sarkozy en déplacement, s’envole avec Emmanuel Macron pour son voyage aux États-Unis.