Laurent Gerra à l'Olympia : "Il faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête"

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/12/2015 à 12H35, publié le 21/12/2015 à 12H22
Laurent Gerra sur le plateau du JT de France 2

Laurent Gerra sur le plateau du JT de France 2

© Capture d'image France3/Culturebox

Laurent Gerra occupe la scène de l’Olympia tout le mois de décembre. Une "bouffée d’humour" qui fait du bien après les attentats de Paris. L’humoriste était ce dimanche 20 décembre l’invité du 20 heures de France 2.

Cela fait 25 ans que Laurent Gerra fait rire les français. Il termine l’année 2015 sur la mythique scène de l’Olympia. Un grand spectacle dans la pure tradition du music-hall avec le Big Band de Fred Manoukian. Un orchestre d’une vingtaine de musiciens avec lequel il fait la part belle à la chanson. Sans oublier son terrain de chasse préféré, la politique.

Laurent Gerra invité du 20h00 de France 2

https://videos.francetv.fr/video/NI_586073@Culture

Un rêve de gosse

25 ans après ses débuts dans un cabaret à Lyon, Laurent Gerra est toujours aussi surpris par son parcours. Quand ses idoles de jeunesse viennent l’encourager sur scène, comme récemment Jean-Paul Belmondo qu’il imite dans son dernier spectacle, l’humoriste se dit encore très touché. "C’est un vrai plaisir car c’est un rêve de gosse (…) C’est aussi l’occasion de voir des copains que je n’ai pas le temps de voir car je suis souvent en tournée".

De Belmondo à Tapie

Pendant plus de deux heures, Laurent Gerra propose un véritable spectacle de music-hall sur la scène de l’Olympia. Accompagné des musiciens de Fred Manoukian, il imite des stars de cinéma comme Belmondo ou Delon, il rend également hommage aux grands de la chanson française comme Trenet ou encore Ferrat. L’humoriste n’oublie pas non plus les politiques, avec des imitations de Nicolas Sarkozy et bien sûr de François Hollande. La politique, un thème cher à l’humoriste qui lie toujours ses spectacles à l’actualité. Comme par exemple, le retour de Bernard Tapie sur la scène politique. "On va l’intégrer dans notre spectacle, je ne sais pas encore sous quelle forme mais ça apporte de l’eau à notre moulin", reconnaît malicieusement Laurent Gerra.

"Continuer à pouvoir rire de tout"

Laurent Gerra débute son spectacle avec cette phrase : "Il faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête". En référence aux attentats du 13 novembre dernier à Paris. Pour l’artiste, "l’humour est un exutoire et je suis heureux que le public revienne dans les salles". Et quand Laurent Delahousse lui demande son principal souhait pour l'année 2016 ? L’humoriste répond tout simplement : "continuer à pouvoir rire de tout". 

Laurent Gerra est à l'Olympia jusqu'au 2 janvier 2016, puis à nouveau en tournée à partir du 27 avril.