Une "Nuit de Chine" lundi au Grand Palais

Par @Culturebox
Publié le 25/01/2014 à 12H53
Cavalcade de chevaux sous la nef du Grand Palais pour "La Nuit de Chine"

Cavalcade de chevaux sous la nef du Grand Palais pour "La Nuit de Chine"

© DR

La France et la Chine fêtent cette année le 50e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques, à l'initiative du général de Gaulle. Une "Nuit de Chine" spectaculaire, avec musique, danse et spectacle équestre, donne le coup d'envoi des célébrations lundi à Paris, sous la nef du Grand Palais.

2000 étudiants chinois invités d'honneur

Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture (2004-2007) de Jacques Chirac, devenu consultant, a imaginé un événement à la fois officiel et festif pour commémorer ce moment d'histoire 50 ans après, jour pour jour (27 janvier 1964).
   
La direction artistique de l'événement a été confiée à l'architecte Patrick Bouchain, à l'artiste Thierry Dreyfus et à Chen Weiya, scénographe et metteur en scène chinois, co-concepteur de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.
   
Financé par du mécénat privé français et chinois, cette cérémonie qui coûtera 2,4 millions d'euros (taxes comprises), a pour invités d'honneur 2.000 étudiants chinois, qui sont actuellement dans les grandes écoles et les universités françaises. "Ces étudiants sont les futurs ambassadeurs des intérêts français", considère M. Donnedieu de Vabres. "Il faut qu'ils gardent un souvenir fort de cette nuit-là".
La "Nuit de Chine" au Grand Palais le 27 janvier 2014

La "Nuit de Chine" au Grand Palais le 27 janvier 2014

© DR
   
Une soirée en deux temps

La soirée se déroule en deux temps, l'un officiel, sur invitation, en début de soirée (de 18h à 21h). Puis l'événement est ouvert au grand public gratuitement jusqu'à 2h00 du matin.
   
Après les prises de parole officielles, un grand pianiste chinois doit donner un récital. Lang Lang a été annoncé mais il sera peut être remplacé par le pianiste Mu Ye Wu. Puis deux immenses rideaux, l'un rouge, l'autre blanc, hauts de 30 mètres, se déploieront dans la nef.

Un spectacle de Bartabas  et une nuit électro

Le maître-écuyer Bartabas a imaginé un spectacle inédit et spectaculaire. Précédés par des danseurs qui leur feront une haie d'honneur, ses chevaux se lanceront au galop dans la nef du Grand Palais. Une façon de saluer le début de l'année du cheval pour les Chinois, à quelques jours du Nouvel an, le 31 janvier, souligne M. Donnedieu de Vabres.
   
Deux danseurs étoile du Ballet national de Chine et du Ballet de l'Opéra national de Paris esquisseront un pas de deux. Puis l'immense rideau blanc se fera écran, avec des images montrant le général de Gaulle parlant de la Chine, Mao, puis la Chine contemporaine.

Les portes s'ouvriront ensuite au grand public qui aura lui aussi droit à ce bain d'images et de sons, à un récital de Mu Ye Wu, et au spectacle de Bartabas. Il pourra poursuivre avec une "Nuit électro rock franco-chinoise" et des DJ des deux pays.
Soirée électro durant la "Nuit de Chine"

Soirée électro durant la "Nuit de Chine"

© DR


"Nuit de Chine" lundi 27 janvier
Nef du Grand Palais
Entrée libre à partir de 21h