Le roi de la gastronomie, un menu salé pour le carnaval de Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/02/2014 à 18H53, publié le 16/02/2014 à 17H47
Le carnaval de Nice 2014 a commencé 

Le carnaval de Nice 2014 a commencé 

© Franck Fernandes

C'est parti pour le carnaval de Nice, jusqu'au 14 mars 2014. Cette année, la 130e édition est placée sous le signe de la gastronomie. Si l'addition n'est pas forcément salée pour le public, elle est conséquente pour la ville qui table sur de belles retombées économiques.

Comme chaque année en février, la ville de Nice se pare de ses plus beaux habits. Le roi de la gastronomie succède au roi des 5 continents pour cette 130e édition. 38 chars ont été fabriqués pour l'occasion. Dix-huit d'entre eux mesurent entre 8 et 17 mètres de haut et 20 sont réservés aux batailles des fleurs, avec une hauteur de 2 à 6 mètres de haut.

Pas moins de 1800 personnes ont été employées pour la préparation de la manifestation finale. Une facture salée pour la ville de Nice qui a déboursé 7 millions d'euros cette année, contre 6.8 millions l'an dernier. Les retombées économiques pour la ville ne sont pas négligeables, estimées entre 30 et 33 millions d'euros (entrée, restauration et tourisme). 

Reportage : Laurent Verdi -  Didier Beaumont - Christine David 

https://videos.francetv.fr/video/NI_142219@Culture


En matière de tourisme justement, cette année, le carnaval a tablé sur une ouverture à l'international. Si le pourcentage d'étrangers est estimé à 30%, les organisateurs espèrent bien le voir atteindre la barre des 55%. La ville oeuvre en ce sens avec un travail effectué par l'Office du Tourisme, en lien étroit avec 25 destinations.

Pour le public, le carnaval s'adapte à toutes les bourses et pour ceux qui ne souhaitent rien débourser, 75% du parcours est gratuit.

Les prochaines manifestations :

Mardi 18 février : Corso Carnavalesque illuminé 
Mercredi 19 février : Bataille de fleurs 
Vendredi 21 février : La roue étoilée

Pour toute information et réservation, voir le site du carnaval