La nouvelle folie de Thierry Mugler au Comédia

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/12/2013 à 14H16, publié le 07/12/2013 à 12H10
Mugler Follies, le spectacle cabaret signé Thierry Mugler

Mugler Follies, le spectacle cabaret signé Thierry Mugler

© www.muglerfollies.com

Inauguré en 1858 et anciennement appelé l'Eldorado, le théâtre Comédia rouvre ses portes au public le 10 décembre prochain et change de visage. Il devient un cabaret et accueille pour sa première "Mugler Follies", un dîner spectacle déjanté, décalé et détonnant. Un show créé par le couturier Thierry Mugler. Une invitation à la rêverie, à la folie mais aussi une version dépoussiérée du cabaret.

Reportage : J-L. Serra, S. Lisnyj, S. Fouquet, L. Comiot

https://videos.francetv.fr/video/NI_140565@Culture

Le Comédia, toute une histoire...
Construit en six mois par l'architecte Charles Duval à la place du manège Pellier, ce monument parisien est inauguré le 30 décembre 1858. Trop luxueux, il connaît une première faillite avant d'être transformé en 1862 par son nouveau directeur, Lorge, en ce qui deviendra le café-concert le plus célèbre de Paris pendant plus de 60 ans : l’Eldorado. Lorge supprime la corbeille en même temps que le renouvellement obligatoire des consommations. Thérésa, qui deviendra la première grande vedette du caf'conc, y fait ses débuts en 1862.
Théâtre l'Eldorado

Théâtre l'Eldorado

© dutempsdescerisesaufeuillesmortes.net
Antoine Renard y crée Le Temps des cerises en 1868. Augustine Kaiser, Marie Lafourcade, Paulus et Anna Judic s'y produisent également, puis Yvette Guilbert et Polaire sous la direction des époux Allemand. M. Allemand ajoute une marquise métallique à double coupole au-dessus de l'entrée du théâtre en 1893. Sa veuve, puis son neveu, font également des travaux d'embellissement, transformant l'établissement en music-hall. On y projette des films cinématographiques dès 1896. Mistinguett y fait ses débuts et Dranem y reste pendant 21 ans. Charles-Joseph Pasquier, dit Bach, y crée "La Madelon" en 1914.
Charles-Joseph Pasquier, dit Bach

Charles-Joseph Pasquier, dit Bach

© dutempsdescerisesaufeuillesmortes.net
Le jeune Maurice Chevalier et Raimu s'y produisent également. En 1920, les tours de chant sont supprimés au profit de comédies légères. La salle est détruite et entièrement reconstruite par l'architecte Pierre Dubreuil en 1932 et se consacre au cinéma de façon grandiose avec ses 2 000 places. Elle revient au théâtre et à l'opérette en 1971. Une partie du bâtiment (entrée, salle et sculptures) est inscrit au titre des Monuments historiques le 5 octobre 1981 et bénéficie dès lors du label « Patrimoine du xxe siècle ».
La salle du Comédia

La salle du Comédia

© le-comedia.fr

La salle connaît de nouvelles rénovations en 1994. En 2000, son nouveau propriétaire, Maurice Molina, doit renoncer pour des raisons judiciaires au nom mythique et choisit le nom de Comédia. En 2011, après la dernière production de Maurice Molina "Amor amor à Buenos Aires", Jack-Henri Soumère, directeur de l'Opéra de Massy et ancien propriétaire du théâtre Mogador, devient propriétaire du théâtre. Dans la nuit du 3 au 4 octobre 2011, une partie du plafond du théâtre s'effondre.

"Amor Amor" au Comédia


Mugler Follies
A partir du 10 décembre 2013, au Comédia (Paris)
Plus d'infos : 01 42 38 22 22