La comédienne et humoriste Sylvie Joly est morte à l'âge de 80 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2015 à 13H48, publié le 04/09/2015 à 13H48
Sylvie Joly en 2002.

Sylvie Joly en 2002.

© T.F.1-SUREAU/SIPA

La comédienne et humoriste Sylvie Joly, atteinte de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années, est morte vendredi 4 septembre à l'âge de 80 ans, a annoncé son mari à L'AFP.

Reportage : E.Cornet / C.Gilbert / G.Pinol / J.Michaan / N.Pagnotta

https://videos.francetv.fr/video/NI_487171@Culture


Elle allait avoir 81 ans le 18 octobre prochain : Sylvie Joly est morte ce vendredi 4 septembre 2015. "Sylvie souffrait d'une maladie de Parkinson sévère, qui n'est pas forcément mortelle. Elle s'est éteinte d'un arrêt cardiaque en fin de nuit, à notre domicile à Paris", a déclaré son époux Pierre Vitry.


Sylvie Jolie avait d'abord été avocate avant de s'orienter vers une carrière de comique, avec des one man shows où elle se démarquait par un humour féroce. Sa spécialité, interpréter la grande bourgeoise ridicule, rôle qu'elle alternait avec brio avec la dame du peuple à la gouaille parisienne. Parmi ses spectacles les plus connus figurent "La cigale et la Joly", "Ne  riez jamais d'une femme qui tombe", "La vie, c'est pas de la rigolade" ou "Best  of".
Admiratrice de sa grande aînée Jacqueline Maillan, Sylvie Joly a inspiré de nombreux comiques, dont Pierre Palmade, Muriel Robin ou Florence Foresti.

Elle apparaît aussi comme comédienne au théâtre - elle a joué dans des pièces de Ionesco, Tchekhov ou Marivaux et a été dirigée par Tania Balachova ou Georges Wilson - puis au cinéma (avec des réalisateurs comme Yves  Robert, Bertrand Blier, Jean-Pierre Mocky ou Claude Lelouch). Depuis "L'Œuf (de Félicien Marceau)", de Jean Herman en 1972, "Salut l'artiste" d'Yves Robert et "Les Valseuses" de Bertrand Blier en 1973, jusqu'à ses derniers films, "L'Auberge rouge" de Gérard Krawczyk (2007) et "Ma femme s'appelle Maurice" de Jean-Marie Poiré (2001) en passant par "Les Couloirs du temps : Les Visiteurs 2" de Jean-Marie Poiré en 1998. Elle a fait aussi quelques mises en scène, comme pour le one man show de Laurent Touraine Pop Attitude, écrit par Christian et Éric Cazalot (2004).
Elle a été nommée en 1988 pour le César de la Meilleure actrice dans un second rôle et en 1999 pour le Molière du Meilleur spectacle de sketches. La veille de son 76e anniversaire, elle annonce être atteinte de la maladie de Parkinson dans son autobiographie souhaitant par cette révélation contribuer à mieux faire connaître la maladie. Déjà malade, elle avait réussi à jouer les dernières représentations de son  spectacle "La Cerise sur le gâteau" et le film "L'Auberge rouge" en 2007. Mais, depuis, elle n'avait plus été capable de remonter sur scène.

Les réactions à la mort de Sylvie Joly n'ont pas tardé. Ainsi les humoristes Muriel Robin et Anne Roumanov qui ont immédiatement rendu hommage à cette "pionnière de l'humour féminin".