Surnatural Orchestra et le cirque Inextremiste dans une nouvelle poésie déjantée

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/04/2016 à 10H25, publié le 29/04/2016 à 18H59
ad minima illustre © Jérôme Tisserand

Le Surnatural Orchestra, big band déjanté de 18 musiciens, présente sa nouvelle création, "Ad Minima", à La Grainerie de Toulouse. Un spectacle poétique mêlant musique et cirque réalisé en collaboration avec les circassiens de la compagnie Inextremiste.

Reportage : Claire Sardain, Jean-Luc Pigneux et Gérard Mailleau 

https://videos.francetv.fr/video/NI_691043@Culture

Depuis 2009, le Surnatural Orchestra se frotte au monde du cirque. Il a déjà collaboré avec les compagnies Les Colporteurs et Cheptel Aleîkum. Cette fois, l'orchestre s'est acoquiné avec le cirque Inextremiste, rencontré lors du Paris Jazz Festival au Parc floral de Paris. Cette aventure collective a donné naissance à "Ad Minima", une création sans spectacle narratif sur le thème de l'équilibre et de la fragilité des êtres. La funambule Tatiana Mosio Bongonga s'est jointe au projet. 

Dans cet univers un rien déjanté, les musiciens jouent en (dés)équilibre sur des bonbonnes de gaz, tandis qu'une danseuse de fil évolue dans les airs. 

La funambule Tatiana-Mosio Bongonga dans "Ad Minima"

La funambule Tatiana-Mosio Bongonga dans "Ad Minima"

© Jérôme Tisserand

Le spectacle a été créé en résidence à La Grainerie, la fabrique des arts du cirque et de l'itinérance située à Balma, près de Toulouse. C'est là qu'il est présenté pour la fois avant d'être joué aux 2 Scènes, Scène nationale de Besançon. 

Le Surnatural Orchestra sort également des disques. Voici un morceau de son dernier album, "Ronde", intitulé "Gallia". 


Ad Minima
Les 29 et 30 avril à La Grainerie de Toulouse
Les 31 mai et 1er juin aux 2 Scènes de Besançon