Rétrospective Roberto Innocenti au Festival des Illustrateurs de Moulins

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/09/2013 à 17H11, publié le 27/09/2013 à 16H58
Innocenti au Festival des Illustrations à Moulins

Innocenti au Festival des Illustrations à Moulins

© France 3 Culturebox

La 2e édition du festival des illustrateurs a ouvert ses portes à Moulins. Cette année, une partie de la programmation est consacrée au cirque, avec des artistes comme François Roca et Lorenzo Mattotti. Une grande rétrospective de l'illustrateur Roberto Innocenti montre également que l'on peut raconter beaucoup de choses aux enfants par le dessin, y compris les sujets les plus graves.

Reportage : R. Beaune, V. Mathieu, D. Salmon, A. Crétin

https://videos.francetv.fr/video/NI_138725@Culture

Né à Bagno a Ripoli, près de Florence, en Italie en 1940, Roberto Innocenti a passé son enfance dans l'ambiance du fascisme italien. Depuis qu'il crée, il œuvre activement pour la mémoire comme dans  "Rose blanche", "L'Étoile d'Erika". Le Prix Hans Christian Andersen lui a été décerné en 2008 pour l'ensemble de son œuvre.

Né le 24 janvier 1954 à Brescia, son compatriote Lorenzo Mattotti est un illustrateur, peintre et auteur de bande dessinée . Très demandé par les presses américaine et européenne, il réalise de nombreuses couvertures. C'est également un affichiste recherché. Il a obtenu pour ses dessins de nombreux prix, dont le Grand prix de Bratislava en 1993 pour Eugenio

C'est l'Histoire d'une illustration...

Le concept d'illustration est très ancien et se confond avec les premières représentations figurées accompagnant un écrit : il en existe déjà au 2e siècle, dans la littérature grecque, sur des volumen puis des codex. La fin de l'utilisation du papyrus en Occident et son remplacement par le parchemin, eut pour effet, en raison du coût du support, de ralentir la production des illustrations, limitées désormais aux enluminures destinées au clergé ou à la noblesse.

La seconde moitié du 19e siècle est considérée comme l'âge d'or de l'illustration en Europe et aux États-Unis. Le développement de l'édition grand public et l'apparition des magazines accentuent la diffusion des illustrations. 

En France, cette discipline est élevée au rang d'art par Paul GavarniJ.J. Grandville et surtout Gustave Doré, ce dernier étant reconnu pour ses illustrations des Fables de La Fontaine, des Contes de Perrault, ou encore du Don Quichotte de Miguel de Cervantes.