Cap sur la chanson Corse à Erbalunga

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/08/2013 à 16H33, publié le 06/08/2013 à 15H41
Antoine Ciosi 

Antoine Ciosi 

© France3/culturebox

Le livre musical "50 ans de tubes en Corse" qui recense près d'un siècle de chansons corses a été présenté aux journées littéraires d'Erbalunga. De Tino Rossi en passant par Antoine Ciosi aux Muvrini, les chansons corses sont souvent sorties de leur île.

Cette année, les journées littéraires d'Erbalunga ont accordé une grande place aux auteurs et chanteurs corses. Nombreux sont les airs célèbres qui ont traversé les frontières pour le bonheur d'un large public.
C'est tout naturellement que Patricia Gattaceca, poète et chanteuse corse a animé ces rencontres. Connue du grand public pour avoir chanté lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Albertville, la chanteuse a contribué au renouveau du chant corse avec "Les nouvelles Polyphonies Corses", victoire de la musique, catégorie meilleur album de musique traditionnelle en 1992. 

Reportage : André Casabianca- Jean-Luc Leccia - Ramsey Kinany 

https://videos.francetv.fr/video/NI_137471@Culture

Si Tino Rossi est le chanteur corse dont les succès ont été les plus repris dans le monde entier, les chansons d'Antoine Ciosi ont marqué leur époque. L'artiste a obtenu le Premier Prix du premier festival de la chanson corse à l'Olympia de Paris en mars 1963 pour l'interprétation de "Paese Spentu".
Antoine Ciosi "Le pinzutu"
Bien évidemment, les chanteurs d'I Muvrini font également partie de l'ouvrage. Si le groupe a démarré avec des chansons de style traditionnel, il s'est progressivement ouvert à d'autres musiques du monde et chanté avec des artistes comme Sting en 1998 ou MC Solaar en 2002. 
"Jalalabad" I Muvrini
"50 ans de tubes en Corse"
De Pierre-Antoine Beretti 
Edition des Immortelles