Quinze ans après, le nouveau roman d'Alexandre Jardin

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 29/09/2009 à 10H18
Quinze ans après, le nouveau roman d'Alexandre Jardin

Quinze ans après, le nouveau roman d'Alexandre Jardin

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_96177@Culture

Alexandre Jardin est l'invité du 12/13 de France 3 à l'occasion de la sortie de son nouveau livre intitulé "Quinze ans après". En donnant une suite à son célèbre "Fanfan", l'auteur revient sur cette question essentielle : comment faire durer l'amour dans un couple ? En quinze ans, ses héros et lui-même ont eu le temps de changer d'avis sur la question.

Alexandre Jardin a 44 ans mais il a toujours cette espèce de fraicheur adolescente et cette sincérité qui le rendent hautement sympathique pour les uns, futile et facile pour d'autres. C'est d'ailleurs le reproche que ses détracteurs ont souvent fait à cet écrivain et à ses romans empreints de "naïveté romantique". Alexandre Jardin pourrait sembler évident, voire lisse et pourtant, il ne l'est pas. Seul son succès fulgurant à l'âge de 21 ans le fut. Avant cela, il composa avec une histoire familiale riche, parfois compliquée, souvent douloureuse. Son enfance sera marquée par la présence de son père, Pascal Jardin (le fameux "Zubial" dont il a fait un roman), scénariste du Vieux Fusil, de La grande vadrouille, d'Angélique Marquise des anges...Un père qui mourut quand Alexandre avait quinze ans. Avant cela, il fut un enfant de soixante-huitard (sa mère était psychanalyste), ses parents vivaient un amour libre, sans cacher amants et maîtresses, "des parents qui suivaient infiniment plus leurs envies que leurs peurs. Cela se traduisait par un désordre artistique, financier et affectif constant". Est-ce pour cela qu'Alexandre Jardin est autant fasciné par le couple et par les mystères de l'amour ? Il tient peut-être de sa grand-mère,  surnommée "L'Arquebuse" et qui, paraît-il, n'a jamais abandonné les jeux de l'amour. Des jeux et des frasques qu'il imagine pour sa part dans ses romans.