"Vous n'en croirez pas vos Dieux !" 2000 ans d'histoire gallo-romaine à Chartres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/07/2016 à 15H23
Exposition "Vous n'en croirez pas vos Dieux" à l'office de tourisme Chartres raconte la célébration des rites religieux à l'époque gallo-romaine

Exposition "Vous n'en croirez pas vos Dieux" à l'office de tourisme Chartres raconte la célébration des rites religieux à l'époque gallo-romaine

© France 3 / Culturebox

L'office de tourisme de Chartres propose jusqu'au 4 septembre 2016 "Vous n'en croirez pas vos Dieux !" : une exposition qui retrace 2000 ans d'histoire à travers 200 objets sur les croyances religieuses à l'époque romaine. Résultat de 40 ans de fouilles archéologiques, l'exposition présente des bijoux, des figurines, des sculptures et des statues dont celle de Diane et d'Apollon.

"Vous n'en croirez pas vos dieux ", c'est le résultat de 40 ans de fouilles archéologiques. Des fouilles qui ont mis au jour des milliers d'objets. Près de deux cents objets gallo-romains, jamais exposés, sont dévoilés jusqu'au 4 septembre Ils témoignent des pratiques et croyances  à  Autricum (nom romain pour Chartres).

Reportage : T. Mbaka / D. Mouaki / A. Guedes

https://videos.francetv.fr/video/NI_753469@Culture

Des  éléments de statues récemment découverts sur le sanctuaire de St-Martin-au-Val (situé dans le cœur historique de Chartres) où devaient se dérouler les grandes cérémonies et processions, évoquent un panthéon romain.

Apollon et Diane réunis

La déambulation propose un parcours autour de quatre thèmes qui éclairent les pratiques, les croyances religieuses et les lieux de culte à l'époque romaine à Chartres. Un focus particulier est donné à la manière dont les dieux étaient honorés. Le visiteur peut aussi découvrir comment la magie, blanche et noire, était pratiquée.  Parmi les 2000 objets découverts par les archéologues de Chartres, deux statues sortent du lot. Le pied d'Apollon et le buste de sa soeur Diane. 
Buste de Diane

Buste de Diane

© France 3 / Culturebox

Des phallus pour éloigner les mauvais esprits

A l'époque gallo-romaine on croyait aussi aux sortilèges et pour les conjurer on disposait des objets phalliques : "Dans l'Antiquité, on considérait qu'un regard envieux sur un champ pouvait gâter la récolte. On utilisait alors la représentation d'un phallus dont l'obscénité rejetait  les mauvaises intentions", explique Stéphane Willerval, spécialiste des objets archéologiques de la ville de Chartres.
phallus archéologique © France 3 / Culturebox