La région Ile-de-France promet la reconversion de la maison de Cocteau à Milly-la-Forêt en Musée de France

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2018 à 17H03, publié le 09/04/2018 à 16H48
La maison de Cocteau à Milly-la-forêt (Essonne)à devrait rouvrir ses portes à l'été 2018

La maison de Cocteau à Milly-la-forêt (Essonne)à devrait rouvrir ses portes à l'été 2018

© Photo12 / Gilles Targat / AFP

Valérie Pécresse, la Présidente de la région Île-de-France s'est déplacée en personne à Milly-la-Forêt (Essonne) pour réaffirmer son engagement à sauver la maison de Jean Cocteau. La volonté principale étant de labelliser le site dédié au poète avec l'appellation "Musée de France" et d'en faire un lieu de rayonnement international. Coût de fonctionnement : 400 000 euros par an.

C'est une maison discrète et pourtant riche en histoire nichée au fond d'une allée à Milly-la-Forêt (Essonne). Une façade style Louis XIII, deux hectares de jardin, un cadre charmant qui a inspiré celui qui habité ici durant dix-sept ans. L'artiste Jean Cocteau qui meurt en ces lieux en 1963. A l'intérieur de sa maison, du salon au bureau, tout est resté en l'état. Un travail de conservation mené dès 2005 par le mécène Pierre Bergé. Mais depuis sa mort, le 8 septembre 2017, le musée n'a pas rouvert au public. C'est la région Ile de France qui souhaite désormais sauver ce patrimoine. La Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, s'est rendue sur les lieux samedi 7 avril. Elle a réaffirmé sa volonté "d'envisager la reprise" de la maison en déshérence de Cocteau, sous réserve du soutien du ministère de la Culture et du Centre Georges-Pompidou. La maison pourrait rouvrir ses portes au public cet été.

Reportage : C. Behr / L. Blache  / W. Sabas

https://videos.francetv.fr/video/NI_1216781@Culture

La maison de Cocteau orpheline depuis le décès de Pierre Bergé

Cet établissement labellisé "Maison des Illustres", "en très bon état" selon Mme Pécresse, bénéficiait jusqu'à l'an dernier du mécénat de Pierre Bergé. Sa fondation y consacrait entre 300.000 et 350.000 euros par an, pour des recettes de 50 à 100.000 euros, a-t-elle expliqué. Mais depuis la mort de l'homme d'affaires à l'automne, "tout le personnel a été licencié". 
Après plus de dix ans de travaux, le mécène Pierre Bergé inaugure la maison Jean Cocteau à Milly-la-Forêt en 2010

Après plus de dix ans de travaux, le mécène Pierre Bergé inaugure la maison Jean Cocteau à Milly-la-Forêt en 2010

© GINIES/SIPA

On pense qu'on peut réduire le déficit si on fait de la maison de Cocteau un lieu de déplacement pour les scolaires et qu'on la met sur la carte de l'offre touristique francilienne

Valérie Pécresse - Président de la région Île-de-France

500 œuvres de Cocteau dans un "Musée de France"

Des partenariats avec le département de l'Essonne, voire la Fondation du Patrimoine, et des opérations de mécénat sont envisagés, a rappelé Valérie Pécresse lors de sa visite. Selon elle, deux conditions sont indispensables pour que cette opération aille à son terme, sous réserve que le Conseil régional donne son aval. Dans un premier temps, que la maison Cocteau, dont les héritiers ont fait dation au Centre Georges-Pompidou, puisse exposer des œuvres de l'artiste, et dans un second temps que l'établissement obtienne du ministère de la Culture le label "Musée de France".
Salon de la maison Jean Cocteau 

Salon de la maison Jean Cocteau 

© GINIES/SIPA
Une mention qui permettrait d'exposer plus de 500 œuvres de l'artiste cédées au centre Georges Pompidou. Mme Pécresse s'en est déjà entretenue avec la ministre de la Culture Françoise Nyssen, a-t-elle dit, expliquant que ce label garantira, en respect du cahier des charges qui y est lié, que la collection soit abritée "dans des conditions de conservation aux normes de Beaubourg". 
Une grande partie de la mémoire du poète est conservée à la maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt

Une grande partie de la mémoire du poète est conservée à la maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt

© GINIES/SIPA
Le coût de fonctionnement de la maison Cocteau pourrait s'élever à 400 000 euros par an. 

L'appellation "Musée de France"

Les "musées de France" sont des musées agréés par l’État et bénéficiant prioritairement de son aide, selon les termes de la loi du 4 janvier 2002. L’Appellation "Musée de France" peut être accordée aux musées appartenant à l’État, à une autre personne morale de droit public ou à une personne de droit privé à but non lucratif. À ce jour, 1218 musées ont reçu l’appellation « Musée de France ».