Unesco : 21 nouveaux inscrits au patrimoine culturel immatériel de l'humanité

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 29/11/2018 à 19H49, publié le 29/11/2018 à 19H48
Cérémonie Raiho-shin au Japon 

Cérémonie Raiho-shin au Japon 

© Hiroto Sekiguchi / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

L'Unesco, réuni à Maurice, a inscrit le 29 novembre 21 nouveaux éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. La liste peut s’identifier à un inventaire à la Prévert, mais cela serait sans compter sur ce que représentent ces trésors culturels pour leurs pays d’origine et leur influence sur le reste du monde.

De la danse joyeuse du Malawi au reggae jamaïcain, en passant par la gestion du danger d'avalanches en Suisse et la dentellerie slovène, voici les 21 nouveaux inscrits au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

  • Japon - Les Raiho-shin :
         Visites rituelles de divinités masquées et costumées ayant pour origine la croyance populaire selon laquelle des divinités du monde extérieur - les Raiho-shin - inaugurent la nouvelle année ou la nouvelle saison.
  • Jordanie - L'As-Samer :
         L'As-Samer, composé essentiellement de danses et de chants, est interprété le plus souvent lors des mariages. Les invités se mettent en ligne et tapent des mains en chantant tandis qu'Al-Hashi (une femme voilée) danse devant eux.
Jordanie - L'As-Samer
  • Kazakhstan - Les rites des éleveurs de chevaux :
         Ils sont constitués de trois éléments principaux : la première traite, le rite consistant à faire rentrer des étalons au sein de troupeaux et le premier partage de koumis, une boisson à base de lait fermenté de jument.
  • Zambie - La danse mooba :
         La mooba est la principale danse du groupe ethnique lenje de la province centrale de Zambie. Il arrive parfois que lorsque la danse atteint son paroxysme, certains des principaux danseurs soient possédés par des esprits ancestraux.
  • Thaïlande - Le khon :
         Le khon, théâtre masqué et dansé, est un art du spectacle associant danse grâcieuse, chants et costumes étincelants décrivant la gloire du héros Rama, incarnation du dieu Vishnou.
Théâtre khon en Thaïlande 

Théâtre khon en Thaïlande 

© Somchai Poomlard / Bangkok Post
  • Tunisie - La poterie de Sejnane :
         Les poteries des femmes de Sejnane, en terre cuite, sont décorées de motifs géométriques bicolores rappelant les tatouages traditionnels et les tissages berbères.
  • Tadjikistan - Le chakan :
         Broderie d'ornements, fleurs et motifs symboliques avec des fils de couleurs vives sur des étoffes en coton ou en soie.
  • Suisse et Autriche - Le danger d'avalanches :
         La gestion du danger d'avalanches a façonné l'identité des populations alpines qui ont développé au fil des siècles des savoirs empiriques locaux ainsi que des pratiques culturelles.
  • Sri Lanka - Le rukada natya :
         Forme théâtrale exécutée à l'aide de marionnettes à fils qui divertit de façon légère les communautés villageoises tout en dispensant des leçons de morale.
  • Malawi - Le mwinoghe, danse joyeuse :
         Le mwinoghe (littéralement "amusons-nous") est une danse instrumentale du nord du Malawi exécutée pour exprimer la joie et le bonheur.
Malawi - Le mwinoghe, danse joyeuse
  • Espagne - Les tamboradas :
         Rituels sonores et collectifs basés sur le battement simultané, intense et continu de milliers de tambours, jouant pendant des jours et des nuits.
  • Slovénie - La dentellerie aux fuseaux :
         Ce tissage obéit à un processus particulier : un dessin sur un carton est attaché à un coussin cylindrique dans un panier en osier ou sur un cylindre de bois.
  • Serbie - Le chant accompagné au gusle :
         Le chant au gusle, un instrument monocorde, est un art d'interprétation des épopées historiques.
  • Pologne - La tradition de la crèche à Cracovie :
         Maquette légère représentant une crèche entourée de représentations de maisons et de monuments de Cracovie.
Crèche de Cracovie

Crèche de Cracovie

© GUIOCHON STEPHANE / PHOTOPQR/LE PROGRES
  • Panama - Rites et fêtes congo :
         Les expressions festives et rituelles de la culture congo incarnent la vision contemporaine d'une célébration collective de descendants d'esclaves.
  • Oman - L'Alardhah du cheval et du chameau :
         Les populations se réunissent sur l'hippodrome pour admirer des spectacles de cavaliers et de chameliers qui reflètent la dextérité des Omanais.
  • Mexique - La romería :
         La fête annuelle de la romería, célébrée le 12 octobre en l'honneur de l'image de la Vierge de Zapopan, remonte à 1734. Plus de deux millions de personnes y prennent part.
Mexique : fête annuelle de la romería

Mexique : fête annuelle de la romería

© Michael Snell / Robert Harding Heritage / robertharding
  • Malaisie - Le Dondang Sayang :
         Art traditionnel malais alliant des éléments musicaux (violons, gongs et tambourins ou tambour), des chants et de mélodieux accords poétiques.
  • Géorgie - La lutte chidaoba :
         Associant des éléments de lutte, de musique, de danse et un vêtement particulier, le chidaoba (lutte) est une forme ancestrale d'art martial.
  • Irlande - Le hurling :
         Le hurling est un jeu pratiqué par deux équipes qui utilisent une crosse en bois (le hurley) pour frapper une petite balle (le sliotar).         Issu d'un milieu culturel qui abritait des groupes marginalisés, le reggae de Jamaïque marie plusieurs influences musicales comme d'anciens genres musicaux jamaïcains, des rythmes originaires des Caraïbes, d'Amérique du Nord et d'Amérique latine