Une exposition pour des victimes oubliées de la seconde guerre mondiale : les Tsiganes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/11/2010 à 10H58
Une exposition pour des victimes oubliées de la seconde guerre mondiale : les Tsiganes

Une exposition pour des victimes oubliées de la seconde guerre mondiale : les Tsiganes

© Culturebox

2010 est l'année de la mémoire de la déportation du peuple tsigane. A Béziers, une exposition se propose jusqu'au 28 novembre 2010 d'évoquer en photos et bande-dessinée ces victimes parfois persécutées par l'Etat français lui-même.   

https://videos.francetv.fr/video/NI_122317@Culture

Les arts sont parfois mis au service de la mémoire. C'est le cas pour l'histoire du peuple Tsigane, un peuple nomade sur lequel peu de manuels scolaires s'interrogent. Au cinéma, Emir Kusturica a raconté le quotidien, Tony Gatlif a fait de même, et ajouté des oeuvres plus historiques. Dans le neuvième art, la bande dessinée Tsigane se rapproche du genre documentaire. C'est une enquête sur le camp de concentration de Montreuil-Bellay, administré non pas par les nazis, mais par la police française. Durant la seconde guerre mondiale, 500 000 tsiganes sont morts dans des camps.

A voir aussi sur Culturebox :
- Un Prix spécial pour Tony Gatlif au Festival International du Film
- "Liberté" de Tony Gatlif inspiré d'un livre de Jacques Sigot
- "Tsiganes", ou l'internement en France des gens du voyage