Soulages, Matisse, Benzaken, formes et couleurs du vitrail contemporain

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/08/2015 à 17H55
Le vitrail de Maria-Eelena Vieira da Silva  été crée par l'atelier Simon Marq en 1963 est exposé à la Cité d'Archirtecture de Paris

Le vitrail de Maria-Eelena Vieira da Silva  été crée par l'atelier Simon Marq en 1963 est exposé à la Cité d'Archirtecture de Paris

© ADAGP, Paris / C. Devleeschauwer

La Cité de l'Architecture et du Patrimoine à Paris présente jusqu'au 21 septembre 2015 l'exposition : "Chagall, Soulages, Benzaken... Le vitrail contemporain". 130 oeuvres des plus grands maîtres de l'art moderne qui offrent une panoplie de formes et de couleurs jouant avec les ombres et la lumière.

Rouault, Chagall, Benzaken, Soulages, Raysse ou encore Tremlett, la Cité de l'architecture à Paris présente une exposition exceptionnelle sur le vitrail de 1945 à nos jours. Un panorama chronologique qui présente des oeuvres très diverses, à la fois figuratives ou abstraites. Une façon de redécouvrir de manière inattendue l'art des maîtres verriers au temps des cathédrales. 

Reportage : Bruno Lopez, Daniel Petitcuenot et Laurence Comiot

https://videos.francetv.fr/video/NI_486861@Culture


Après la guerre, il faut rebâtir les cathédrales et les églises, les artistes de l'époque réinventent l'art du vitrail et redonnent des couleurs aux lieux de culte. "Tout l'enjeu de cette création de vitraux depuis 1945, c'est le travail d'équipe entre l'artiste plasticien et  le maître verrier." raconte Christine Lancestremère, conservateur du patrimoine de la Cité de l'architecture.
Georges Rouault/atelier Bony, Véronique,  réplique de la verrière posée en 1947 à la façade  de l'église Notre-Dame-de-Toute-Grâce - Plateau d'Assy

Georges Rouault/atelier Bony, Véronique,  réplique de la verrière posée en 1947 à la façade  de l'église Notre-Dame-de-Toute-Grâce - Plateau d'Assy

© ADAGP, Paris / C. Devleeschauwer

Placées à hauteur d'yeux, les oeuvres originales ont toutes été recréées pour l'occasion. Seuls les cartons et dessins préparatoires présentés sont les originaux.
 Pierre Soulages, carton pour l’église abbatiale  Saint-Foy de Conques, 1988 Coll. musée Soulages, Rodes, dépôt du CNAP 

 Pierre Soulages, carton pour l’église abbatiale  Saint-Foy de Conques, 1988 Coll. musée Soulages, Rodes, dépôt du CNAP 

© ADAGP Paris, 2015 / Thierry Estadieu / Studio Méravilles, musée Soulages, Rodez

"Le maitre verrier va trouver les solutions techniques pour répondre aux contraintes fixées par l'artiste. Pour cette église dans l'Hérault qui donne sur la mer, c'est d'avoir des vitraux qui reproduisent les ondes de l'eau. C'est un vitrail thermoformé qui a demandé énormément d'heure de travail" explique encore la conservatrice de l'exposition.
Exemple de vitrail thermoformé

Exemple de vitrail thermoformé

© France 3 / Culturebox

La rétrospective de la Cité de l'architecture et du patrimoine captive autant les novices que les connaisseurs.
-> A lire sur le blog de Thierry Hay, les surprises et les secrets du vitrail