Shanghaï se métamorphose dans l'objectif de Monsieur Zhang

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/02/2016 à 17H06
Vue de Shanghai, décembre 2014

Vue de Shanghai, décembre 2014

© HUANG WEIGUO / LANDOV/MAXPPP

A Nantes, le festival "Reflets du cinéma chinois" met cette année à l'honneur la ville de Shanghai. Aujourd’hui mégalopole de 25 millions d'habitants, elle n'était jusqu’au 19e siècle qu'une bourgade de pêcheurs. Une ville aux mille visages, cœur de l'économie asiatique, racontée ici à travers des films et des expositions de photos. A découvrir jusqu'au 13 mars 2016.

Reportage : France 3 Pays de la Loire / S. Gadet / C. François / W. Toula / M. Zadunaisky

https://videos.francetv.fr/video/NI_641454@Culture


A travers des films, des conférences et des expositions de photos, le festival "Reflets du cinéma chinois", organisé entre Nantes et La Roche-Sur-Yon, s'intéresse cette année à Shanghai. Pas facile de saisir cette mégalopole en perpétuel mouvement, qui se transforme d'année en année. De petit port de pêcheurs au 19e siècle, elle s'est muée en capitale économique de la Chine, où la modernité a peu à peu pris le pas sur la tradition. Une transformation radicale que déplore Zhang Hongfeng, photographe chinois qui expose quelques uns de ses clichés de la ville à Nantes. "Je suis un peu nostalgique. Shanghai il y a quinze ans, avait réussi à préserver son architecture ancestrale et ses traditions. Mais désormais, il n'y a plus ce souci-là et c'est triste pour notre pays et notre peuple". 

Ville-monde & ville-cinéma

Le festival est partagé entre deux thématiques : Shanghai, ville monde qui revient sur l'évolution de la ville des années 60 à  nos jours en s'arrêtant sur l'Exposition Universelle de 2010, la première jamais organisée en Chine. 
Mais le festival fait surtout la part belle au cinéma. La ville attire les cinéastes depuis de nombreuses années, une dizaine de films vont être projetés jusqu'au 13 mars, dont "Lust, caution", un thriller érotique de Ang Lee (2007).