Petra, la perle de Jordanie : des pierres et des hommes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/01/2014 à 11H43
Le monastère Deir à Petra, Jordanie

Le monastère Deir à Petra, Jordanie

© Brigitte Merle / Photononstop

Inscrit depuis 1985 par l'Unesco sur sa liste du patrimoine mondial de l'Humanité, le site de Petra, en Jordanie, est unique. Les façades immenses des monuments qui le composent sont taillées et creusées directement dans la roche. Datant pour les plus anciens de la fin du VIIe siècle avant Jésus-Christ, la ville dont de nombreux édifices ont disparu, a été redécouverte en 1812.

Peu de sites comme celui de Petra, dans le désert torturé du Wadi Rum, incitent aussi spontanément à l'admiration. Au détour du  long chemin qu'il faut suivre entre deux hauts murs rocheux, le plus célèbre momument du lieu, la Khazneh, apparait dans toute sa majesté. Nombreux sont les touristes qui en restent muets.

Comme pour bon nombre de sites antiques, la majeure partie de la cité a aujourd'hui disparu, mais ce qui subsiste est suffisant pour se faire une idée de la vie que menaient ici les Cananéens. Et malgré la modernité qui arrive ici comme ailleurs, certains bergers continuent, aux alentours, à vivre presque comme le faisaient leurs ancêtres du temps des bâtisseurs de Petra
 
Reportage : F. Crotta, B. Girodon, G. Danré

https://videos.francetv.fr/video/NI_141197@Culture

Inspiration
Un tel site a bien évidemment inspiré les créateurs. Dés 1868, un groupe de peintres parmi lesquels Gérôme, a tenté d'immortaliser le site. Bien plus tard, Hergé s'inspire très directement de Petra pour sa ville imaginaire de Khemed, où il entraine Tintin et les protagonistes de l'album "Coke en stock". C'était là, déjà qu'Agatha Christie avait situé l'action de "Appointment with death" ("Rendez-vous avec la mort").
Tintin et Haddock découvrent le site de Petra dans "Coke en stock"

Tintin et Haddock découvrent le site de Petra dans "Coke en stock"

© Casterman
Au cinéma
Le cinéma ne pouvait manquer de s'interésser à une telle munificience. L'excellent "Indiana Jones and the last Crusade" ("Indiana Jones et la dernière croisade") en 1989 comme l'affligeant "Mortal Kombat : Annihiliation" (Mortal Kombat : Destruction finale") en 1997 ont été en partie tournée ici. Le retour de la momie et Transformers 2 : La revanche aussi.