Paris veut devenir un "refuge" pour les œuvres du patrimoine mondial en danger

Publié le 02/05/2018 à 17H46
La maire de Paris Anne Hidalgo en visite au Salon de Paris le 27 avril 2018

La maire de Paris Anne Hidalgo en visite au Salon de Paris le 27 avril 2018

© PATRICE PIERROT / CROWDSPARK

La maire de Paris Anne Hidalgo a déclaré vouloir faire de Paris un "refuge" pour les œuvres du patrimoine en danger dans le monde. Dans ce but, elle prévoit de consacrer des espaces de stockage sécurisés pour accueillir des pièces menacées autant de temps que nécessaire.

Anne Hidalgo compte faire de Paris une ville protectrice du patrimoine en danger.  À l'occasion de la présentation d'un plan culture devant le Conseil de Paris, en séance du 2 au 4 mai, elle a "souhaité que Paris devienne une ville-refuge pour les oeuvres menacées dans le monde entier", en raison des conflits.

 Des réserves de "plusieurs centaines de m2"

Le Crédit Municipal de Paris va ainsi consacrer "plusieurs centaines de m2" de réserves dans des espaces sécurisés et non-inondables. Cette institution parisienne "a développé une expertise dans les domaines de la conservation et de la valorisation d'oeuvres d'art depuis près de quatre siècles", a-t-elle indiqué dans un communiqué.L'initiative parisienne, encore à détailler, se fait en collaboration avec l'Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit (Aliph) et se développera également de manière bilatérale avec les villes partenaires de Paris à l'étranger.