Paris Face Cachée plonge dans les entrailles des stations fantômes du métro

Mis à jour le 03/02/2019 à 12H40, publié le 03/02/2019 à 12H37
Stéphane Dos Santos, un conférencier RATP fait découvrir la station Porte des Lilas- Cinéma à un groupe de visteurs. La visite se poursuit à la station Haxo (photo de droite), recouverte de tags.

Stéphane Dos Santos, un conférencier RATP fait découvrir la station Porte des Lilas- Cinéma à un groupe de visteurs. La visite se poursuit à la station Haxo (photo de droite), recouverte de tags.

© France 3 Culturebox

Visiter Paris en sortant des sentiers battus, c’est ce que propose depuis huit ans l’opération Paris Face Cachée. Jusqu’au 3 février, Franciliens et touristes peuvent découvrir la capitale sous un autre angle, plus surprenant et inattendu. Parmi les expériences proposées, une plongée dans les entrailles du métro à la découverte des stations fantômes.

L’ambition de Paris Face Cachée n’est pas de proposer des visites insolites mais plutôt des aventures originales, des expériences à vivre dans des sites atypiques et rarement ouverts au public.

Entretenir le mystère

Cette année, l’association A suivre (organisatrice de l’opération) en a imaginé plus de 120. La notion de mystère est importante : le lieu est maintenu secret jusqu'à la réservation du billet. Trois catégories sont proposées : "Risquez l’inédit", "Osez l’interdit" et "Parenthèses artistiques". Cela va de la découverte d’un centre de tri ou d’une centrale de production du froid, à la rencontre d’un comédien de doublage, en passant par une visite d’un musée à la nuit tombée.

Dans la catégorie "Osez l’interdit", sous le titre "Il était une voie …", l’édition 2019 de Paris Face Cachée propose de partir à la découverte du métro parisien qui fourmille de lieux insolites et secrets. Parmi eux, deux stations dites fantômes car elles ne voient transiter aucun passager.

Reportage : J. De Mareuil, M-E. Guidée,  F. Goncalves, J. Leroux

https://videos.francetv.fr/video/NI_1355735@Culture

La station des cinéphiles

Fermée depuis 1939, Portes des Lilas - Cinéma sert de décor pour des films, des clips musicaux et des publicités. Son nom peut être changé au gré des besoins. C’est la seule station de métro qui est dédiée aux tournages sans restriction horaire. Les autres stations qui sont en état de marche ne sont disponibles que de 2h00 à 5h30 du matin. Une disponibilité qui a un coût : 17 000 euros la journée (chiffre datant de 2011). Parmi les films tournés ici : "Les femmes de l’ombre", "A bout portant", "Le fabuleux destin d’Amélie Poulain" ou encore "Les Rois Mages".

Et celle des taggeurs

Ambiance différente et un brin flippante lors de la visite de la station Haxo, dont les murs sont un peu délabrés et recouverts de tags. Située sous le boulevard Sérurier dans le 19e, elle aurait dû relier Porte des Lilas, sur la ligne 3 bis, et Pré Saint-Gervais sur la ligne 7 bis. Mais suite à un désaccord entre la Compagnie du chemin de fer et la Mairie de Paris, les travaux n’ont jamais été achevés et la station n’a jamais été reliée à la surface.