Loto du patrimoine : les 18 sites emblématiques ont reçu les premiers bénéfices

Publié le 19/11/2018 à 10H11
Stéphane Bern lors de la présentation du Loto Patrimoine le 31 mai 2018 à l'Elysée.

Stéphane Bern lors de la présentation du Loto Patrimoine le 31 mai 2018 à l'Elysée.

© ludovic MARIN / AFP

Initié en septembre 2018 par le gouvernement, le Loto devrait récolter 200 millions d'euros d'ici la fin de l'année, dont 15 à 20 millions iront à la Fondation du patrimoine pour restaurer des monuments en péril. La villa Viardot, comme les 17 autres sites "emblématiques", a reçu un premier chèque, d'un montant de 500.000 euros pour le monument des Yvelines.

Pour la villa Viardot de Bougival, les premiers fonds reçus lors des Journées du patrimoine du 15 septembre ont permis une avancée dans le projet de restauration. Le site emblématique du Loto du patrimoine pour la région Ile-de France a reçu à cette occasion 500.000 euros de la part de la Fondation du patrimoine. Ce premier chèque a permis à la villa de lancer un appel d'offre pour trouver l'architecte qui va prendre la charge des travaux. "Dans un premier temps l'architecte va préconiser des mesures conservatoires pour éviter que le monument ne continue de se dégrader", nous explique Luc Wattelle, maire de Bougival. "Nous espérons que la somme reçue en septembre, accompagnée des aides venant des collectivités territoriales, permettra de financer une première phase de travaux qui comprend la restauration de la façade". Le début de la restauration n'est pour l'instant envisagé que pour septembre 2019. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1242613@Culture


La villa Viardot fait partie des 18 sites "emblématiques" (un par région), ayant reçu un premier chèque. Comme pour les 17 autres, une partie du montant de l'aide pour la restauration de la villa Viardot a été fixée au préalable par une convention de financement. Mais pour le monument de Bougival, la somme promise pour l'instant ne couvre pas l'ensemble des besoins pour la restauration, évaluée à 3 millions d'euros selon Luc Wattelle.

Le "Loto du patrimoine", se compose d'un super Loto de 13 millions d'euros, qui a été tiré le vendredi 14 septembre, et d'un jeu de grattage dont tous les tickets n'ont pas encore été écoulés. L'argent récolté servira à restaurer 269 monuments (dont les 18 emblématiques), sélectionnés en mai, dans le cadre de la mission Bern "Patrimoine en péril".
Tickets à gratter pour la "Mission patrimoine"

Tickets à gratter pour la "Mission patrimoine"

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Un calendrier plus complexe pour les 251 autres sites

Pour les 251 autres monuments déclarés éligibles aux aides, l'argent n'arrivera que plus tard, suivant un calendrier plus complexe. L'ensemble des sites a déjà rempli un dossier dans lequel ils ont indiqué le coût des travaux. L'évaluation est faite par des architectes et sur la base de devis. Ils ont envoyé un plan à la Fondation détaillant leur besoin de financement. L'organisme leur fournit une aide sur la somme qui leur manque pour démarrer les travaux. Pour recevoir des fonds, ils doivent faire une demande auprès de la Fondation, qui versera l'argent au fur et à mesure de l'avancée de la restauration.
 
Une évaluation des besoins de financement a déjà été publiée en mai 2018, avec la liste des projets retenus : 54,4 millions seraient nécessaire pour les soutenir pleinement. Bien loin de ce que le Loto seul peut apporter. "On savait que la somme des besoins de financement serait supérieure au montant récolté par le Loto", explique Célia Vérot, directrice générale de la Fondation du patrimoine. Le montant de l'aide octroyé par la Fondation sera estimé en fonction de l'argent récolté par le Loto, et une demande de réévaluation de besoins de financement a été diffusée auprès des sites éligibles. "Nous auront une vision plus claire des bénéfices du Loto et des besoins de financement au mois de novembre pour décider de la répartition de fonds", explique Célia Vérot.

7 millions de tickets à gratter vendus

15 millions d'euros, c'est le montant que la Fondation du patrimoine est assurée de récolter pour sauver le patrimoine en péril grâce au Loto. "Mais on estime que les recettes du Loto et du jeu de grattage devraient permettre d'atteindre une enveloppe de 20 millions", indique Célia Vérot. Selon le ministère de l'Action et Comptes publics, le Loto du patrimoine devrait générer 200 millions d'euros de recettes. Sur cette enveloppe, 20 millions ira donc à la Fondation du patrimoine, 144 millions ira aux joueurs et 22 millions à la Française des jeux (FDJ). L'Etat perçoit 14 millions d'euros de taxes. Face à la colère de Stéphane Bern quant à ce prélèvement, le gouvernement a annoncé débloquer 21 millions supplémentaires pour sauver le patrimoine en péril.

Si les tickets de jeu de grattage n'ont pas encore tous été vendus, l'opération est déjà un petit succès. En octobre, plus de 7 millions de tickets à gratter avaient déjà été vendus en France, soit 60% du nombre total de tickets mis en vente, avait déclaré Stéphane Pallez, présidente directrice générale de la FDJ, à l'AFP. Mi-septembre, plus de 2,5 millions de tickets du "Loto du patrimoine" avaient également été vendus.