Loto du patrimoine : des Français joueurs pour une bonne cause

Mis à jour le 05/09/2018 à 12H20, publié le 04/09/2018 à 14H32
La maison de Pierre Loti à Rochefort

La maison de Pierre Loti à Rochefort

© DERRICK CEYRAC / AFP

Le 14 septembre prochain sera effectué le premier tirage du Loto du patrimoine. Les fonds récoltés à cette occasion seront affectés à l'entretien de 270 monuments dont 18 particulièrement concernés qui, sans eux, ne pourraient être rénovés ou entretenus. Les billets à 15 euros sont en vente depuis le 3 septembre, il sera possible de gagner jusqu'à 1,5 million d'euros.

Ceux des joueurs qui n'auront rien gagné le soir du 14 septembre prochain auront au moins la satisfaction de savoir où passera la somme qu'ils ont misée. 270 monuments, classés ou non, pourront être en partie ou complètement entretenus grâce à ce premier tirage du loto du patrimoine, une opération de la Française des Jeux soutenue par le légendaire sourire de l'animateur de télévision Stéphane Bern. l'Etat espère que l'opération lui permettra de récolter 15 millions d'euros. En amont les monuments ont été répertoriés et choisis alors que le président Macron déclarait le patrimoine "cause nationale".
Voici quelques-uns des monuments devant bénéficier de l'aide de la Française des Jeux et de la participation volontaire des Français.


La maison de Pierre Loti à Rochefort

A Rochefort en Charente-Maritime, l'opération "Loto du patrimoine" tombe à pic. La maison orientaliste de l'écrivain voyageur Pierre Loti était simplement menacée de disparition. La part de ce loto du patrimoine allouée à son entretien devrait au moins permettre de la préserver.

Reportage : France 3 Atlantique V. Leboeuf / J. Bouchon / S. Renault

L'aqueduc du Gier, à Chaponost 

Tout près de Lyon, la ville de Chaponost possède un monument qui, lui aussi, a bien besoin de l'aide du loto du patrimoine. Mais le maire de la ville, rencontré pour ce reportage, rejoint la déception et la colère exprimée en fin de semaine dernière par Stephane Bern. Cette opération, pour résumer, cache mal la misère dans laquelle doit se débattre le patrimoine dans toutes les villes de France.

Reportage : France 3 Grand Lyon J. Sauvadon / J. Adde / D. Dumas

Le couvent de Pinu, en Corse

Il est l'un des dix-huit sites corses prioritairement concernés par ce premier tirage du loto du patrimoine. Ancien monastère franciscain, l'édifice a été bâti en 1486. Il n'est plus utilisé depuis 1970 et fait déjà l'objet de restauration, des travaux menés d'abord la municipalité puis par la Fondation du patrimoine.

Reportage : France 3 Corse D. Moret / J. Marchiani  / W. Martini

Le lavoir de Lormont, près de Bordeaux

Il est le seul en Gironde à bénéficier du loto du patrimoine. Ce n'est pas une église, ce n'est pas un château, c'est un lavoir. Le lavoir Blanchereau date du 18e siècle, d'une longueur de 10 mètres sur une largeur de 4, c'est dans ce bassin que les ouvriers des chantiers navals venaient laver leurs vêtements de labeur.

 Reportage : France 3 Aquitaine K. Jbali / S. Tuscq-Mounet / X. Granger

L'Hôtel de Ville d'Hondschoote, dans les Hauts-de-France

Ce bâtiment a été construit entre  1556 et 1558. Il abrite toujours les salles de la mairie de cette ville du département du Nord. Il a bénéficié d'une restauration à la fin du 19e siècle et a subi quelques transformations à cette occasion. Il présente la particularité de proposer une façade très régulière en grès et pierre blanche. L'arrière est construit en une autre matière : la brique et compt notamment une tour et un très joli clocheton à revêtement d'ardoises.

Reportage : France 3 Nord Pas-de-Calais L. Haffaf / F. Bellouti / M. Graff

Le château de Carneville, en Normandie

C'est un château relativement modeste dont la superficie ne dépasse pas 900 m², dépendances non comprises, sur un parc de 7 hectares. Bâti en 1755, il présente la particularité d'avoir servi de maison de prostitution pour les troupes d'occupation allemandes pendant la seconde guerre mondiale. Il est classé aux Monuments historiques depuis 1975.

Reportage : France 3 Normandie Q. Cezard / L. Agorram  / V. Potel

Le théâtre de Bar-le-Duc

Le seul édifice d'ampleur sélectionné dans le Grand-Est pour bénéficier des retombées du loto du patrimoine est le théâtre de Bar le Duc. Edifié en 1900, cet ancien théâtre à l'italienne était dans un état proche de la ruine quand unun trio d'amis a fondé l' Association pour le Théâtre des Bleus de Bar et s'est donné pour mission de le réhabiliter.

Reportage : France 3 Lorraine B. De Butler / F. Madiaï / S. Billod-Laillet