Les dessins de Antoine-Louis Barye, le "Michel-Ange de la Ménagerie"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/11/2013 à 10H24
Antoine-Louis Barye ou la rigueur dans l'imagerie animale © France 3 / Culturebox

Antoine-Louis Barye a en quelque sorte modernisé le dessin d’anatomie animale en délaissant les approximations artistiques au profit des mesures et des proportions justes. L’école des Beaux-Arts de Paris rend hommage à ce peintre et sculpteur passionnément romantique.

Reportage : Pascale Sorgues, Audrey Natalizy et Georgia Bucur

https://videos.francetv.fr/video/NI_139671@Culture

Antoine-Louis Barye (1795 - 1875) n’a jamais voyagé. Mais comme on le faisait beaucoup au XIXe siècle, il s’est passionné pour la vie sauvage et les animaux. Sculpteur, peintre, graveur, il a dessiné de nombreuses scènes d’animaux réalisées d’après nature au Jardin des Plantes. Il était devenu tellement connu que, lorsqu’un animal mourrait, les gardiens s’empressaient de le prévenir pour qu’il puisse venir dessiner et même mouler têtes ou pattes.
Des moulages d'après nature © France 3 / Culturebox
Cette notoriété amènera celui que l’on surnomme le « Michel-Ange de la Ménagerie» à enseigner le dessin au Muséum d’Histoire Naturelle.

Avec son approche scientifique de l’anatomie animale et sa rigueur, Antoine-Louis Barye a contribué à sa manière à l’évolution de la connaissance et des sciences en débarrassant ses sujets de la symbolique et de l’anthropomorphisme en vigueur à l’époque. Comme le prouvent entre autres les dessins de Buffon.
Des dessins dépourvus de symbolisme

Des dessins dépourvus de symbolisme

© France 3 / Culturebox

École Nationale supérieure des Beaux-Arts 14 rue Bonaparte, 75006 Paris