Le violon du Titanic émerge, un siècle après le naufrage

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/03/2013 à 16H05
Une photo du violon du Titanic, prise en juillet 2006 à Devizes, en Grande-Bretagne

Une photo du violon du Titanic, prise en juillet 2006 à Devizes, en Grande-Bretagne

© Ho / Henry Aldridge and Son / AFP

Le violon de l'infortuné chef de l'orchestre du Titanic a été retrouvé dans un grenier en Angleterre et authentifié, quelque 101 ans après le naufrage du légendaire paquebot, a révélé vendredi une maison d'enchères britannique.

Il aura fallu sept ans pour certifier l'origine de l'instrument, qui a miraculeusement survécu au drame, a expliqué Andrew Aldridge, de la maison Henry Aldridge & Son, située à Devizes, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Le violon appartenait à Wallace Hartley, qui dirigeait la petite formation instrumentale du Titanic qui avait continué de jouer jusqu'à ce que le bateau ne sombre dans l'Atlantique, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

https://videos.francetv.fr/video/NI_144577@Culture

Attaché au corps du musicien
Le corps sans vie de Wallace Hartley a passé dix jours dans l'eau. "Le violon a été trouvé dans une valise en cuir" attachée à son corps, a raconté à l'AFP Andrew Aldridge. Quelque temps plus tard, la mère de Wallace Hartley avait confié à la presse : "Je savais qu'il mourrait en étreignant son violon. Il était passionnément attaché à cet instrument."

Le violon, cadeau de sa fiancée, Maria Robinson, portait une petite plaque en argent : "Pour Wallace, à l'occasion de nos fiançailles. Maria." Ce détail a permis de l'authentifier. Les scientifiques qui ont examiné l'instrument ont aussi conclu que "les dépôts et la rouille" trouvés sur le violon étaient "compatibles avec une immersion dans de l'eau de mer", selon Andrew Aldridge.
La dédicace de Maria, la fiancée du violoniste, gravée sur une plaque en argent posée sur l'instrument...

La dédicace de Maria, la fiancée du violoniste, gravée sur une plaque en argent posée sur l'instrument...

© Ho / Henry Aldridge and Son / AFP
On ne peut plus jouer sur le violon
Après avoir repêché le précieux instrument, les autorités canadiennes l'avaient envoyé à la fiancée du musicien. Et à sa mort en 1939, il avait été confié à l'Armée du salut. Dans une lettre datant du début des années 40, une professeur de musique de l'organisation écrivait : "Il est quasiment impossible de jouer (sur le violon), sûrement à cause de sa vie mouvementée." L'instrument avait ensuite été donné à une famille qui l'a conservé dans son grenier.

"C'est une incroyable histoire humaine", a commenté Andrew Aldridge. "Wallace Hartley est l'une des personnalités les plus importantes" de l'histoire du Titanic, notamment à cause de "son courage prodigieux", a-t-il ajouté, estimant que ce violon était "le souvenir connu le plus important du Titanic".

La relique évaluée à 100.000 euros
Ce violon au destin incomparable est évalué à au moins 100.000 euros. Il doit être exposé à partir de Pâques à la mairie de Belfast, ville où le Titanic fut construit. Il n'est pas question pour l'instant de le vendre aux enchères, selon Andrew Aldridge, qui a précisé être en négociation avec des musées.

Le Titanic avait sombré dans les eaux glaciales de l'Atlantique Nord lors de son voyage inaugural dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 après avoir heurté un iceberg. Sur les quelque 2.200 personnes à bord, 1.500 avaient péri, dont les huit membres de l'orchestre.