Le roman noir d'un héros du moyen-âge : Gaston Fébus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/01/2012 à 17H39
Fébus, le livre de la chasse

Fébus, le livre de la chasse

© Bibliothèque nationale de France/ Culturebox

Le musée de Cluny à Paris, retrace, jusqu'au 5 mars 2012, l'histoire mouvementée et héroïque de ce chevalier du moyen-âge. L'exposition décrit une figure de la cour d'Orthez. On découvre un héros visionnaire, fin politicien, manipulateur, doué dans les arts de la guerre, mais aussi un homme cruel, et sombre, empoisonné par son amour du pouvoir et de l'argent. L'exposition se poursuivra à Pau dès le 16 mars jusqu'à l'été.

Gaston Fébus, Comte de Foix et vicomte de Béarn est donc à l'honneur en ce début d'année 2012. Son territoire était stratégique, car il se trouvait à la croisée de trois royaumes, l'Angleterre, la France, l'Andorre et l'Aragon. A découvrir, le parcours, les oeuvres, comme le célèbre "Livre de la chasse"(écrit en 1387), qui fait toujours référence, des siècles plus tard. Un document sur la pratique de la chasse, sur le dressage et l'accompagnement des chiens ainsi que sur le travail des pages. Selon lui, la chasse est une vertue, elle protège de l'oisiveté.

Sophie Lagabrielle, commissaire de l'exposition, parle d'un homme complexe, à la double vie, seigneur exemplaire d'un côté, âme torturée de l'autre. Une nature tourmentée que l'on ressent dans un autre de ses ouvrages, le Livre des Oraisons.

Le Lion des pyrénées est mort brutalement à 60 ans, en 1391, après avoir tué un ours, le matin ! Il part sans laisser d'héritier légitime, puisque selon les historiens, il aurait tué involontairement le fils qu'il a eu avec Agnès de Navarre.  Le mythe du soleil, le mythe Fébus a été largement relayé par un chroniqueur de moyen-âge, Froissart, qui a vécu aux côté du vicomte de Béarn pendant plusieurs années.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_129001@Culture