Le musée de L'Ermitage de Saint-Pétersbourg célèbre ses 250 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/06/2014 à 15H25
Musée l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, en Russie

Musée l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, en Russie

© France3/Culturebox

Situé au cœur de Saint-Pétersbourg, au bord de la Neva, le musée de l'Ermitage est le plus grand musée du monde en terme d'objets exposés. Plus de 60 000 pièces sont proposées au public dans près de 1.000 salles et près de 3 millions d’objets sont conservés dans les réserves. Abritant des oeuvres du monde entier, ce bâtiment historique fête cette année ses 250 ans. Visite guidée.

Reportage : A. Mikoczy / V. Polyanski / T. Tarassenkova / V. Bodrov / V. Sidorov

https://videos.francetv.fr/video/NI_149007@Culture

Parmi les œuvres exposées, figurent des peintures d'artistes hollandais et français comme Rembrandt, Rubens, Henri Matisse et Paul Gauguin. On y trouve aussi deux peintures à l'huile de Léonard de Vinci et trente-et-une peintures de Pablo Picasso. Le musée emploie 2 500 personnes. Les bâtiments abritant le musée de l’Ermitage constituent un des principaux ensembles du centre de Saint-Pétersbourg qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Intérieur luxueux du Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg

Intérieur luxueux du Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg

© Sanne Smit

C'est l'impératrice Catherine II de Russie qui est à l'origine de la création de ce bijou architectural en 1764. Cette année là, elle acheta 225 tableaux au marchand d’art J.A. Gotskowski, à l’origine acquis pour le roi de Prusse Frédéric. Ces tableaux furent dans un premier temps entreposés dans le Palais d’Hiver. L'impératrice Catherine acquit par la suite un grand nombre de peintures, parfois des collections entières, en partie pour satisfaire sa passion de collectionneuse, en partie pour prouver à l’Europe de l’Ouest le caractère éclairé et cultivé de la Russie et de Saint-Pétersbourg.

Portrait de Catherine II de Russie, signé Johann-Baptist Lampi

Portrait de Catherine II de Russie, signé Johann-Baptist Lampi

© France3/Culturebox