Le loto du patrimoine vole au secours de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2018 à 12H21, publié le 03/09/2018 à 19H09
L'Hôtel-Dieu de Château-Thierry est l'un des 18 sites considérés comme prioritaires par le loto du patrimoine. 

L'Hôtel-Dieu de Château-Thierry est l'un des 18 sites considérés comme prioritaires par le loto du patrimoine. 

© AFP

Parmi les 18 sites prioritaires retenus pour le Loto du patrimoine : l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry. Cet ancien hôpital abrite un musée au rez-de-chaussée. Qui verrait bien s'étendre dans les étages. Mais ceux-ci sont trop délabrés afin d'accueillir des visiteurs. L'opération promue par Stéphane Bern tombe donc à point nommé, au moins pour lancer les premiers travaux, les plus urgents.

Lorsque l'on visite le musée, rien ou presque ne laisse présager de l'état des lieux situé au dessus de nos têtes.

Château-Thierry, l'Hôtel-Dieu aux 700 ans d'histoire

Le musée prend place au rez-de-chaussée du bâtiment et raconte l'histoire de ces murs qui ont abrité un hôpital dès le 14e siècle. Dirigé autrefois par des soeurs augustines, l'Hôtel-Dieu montre aujourd'hui le quotidien des soeurs chargées de prendre soin des souffrants. Près de 700 ans d'histoire pour cet édifice qui a notamment accueilli les poilus blessés au combat pendant la première guerre mondiale. 

Les appartements des mécènes, le couple de Stopppa, ont été parfaitement conservés. C'est en 2010 que l'association Arts et histoire de Château-Thierry se décide à transformer ces lieux en musée. En 2016, la communauté d'agglomération récupère la propriété du batiment. Et se lance dans l'idée de rénover les lieux pour en faire un vaste musée sur l'histoire de l'Hôtel-Dieu. 
Les deux étages du bâtiment ont totalement été laissés à l'abandon depuis que l'hôpital de la ville a quitté les lieux en 1982. Tout est à refaire ou presque. Ce loto arrive donc à point nommé.
La communauté d'agglomération estime qu'il faut près de 7,5 millions d'euros pour rénover l'intégralité du bâtiment. 

La communauté d'agglomération estime qu'il faut près de 7,5 millions d'euros pour rénover l'intégralité du bâtiment. 

© Culturebox

200.000 € d'aides, une goutte d'eau, mais le Loto permet d'attirer l'attention

La fondation du patrimoine a sélectionné l'édifice pour être l'un des 18 sites prioritaires. L'Hôtel-Dieu percevra donc 200.000 € grâce à cette initiative lancée par le ministère de la Culture et pilotée par l'animateur Stéphane Bern. Une somme conséquente certes, mais bien loin du budget nécessaire pour réaliser l'intégralité des travaux de rénovation.

"Il faut près de 7,5 millions d'euros pour remettre le bâtiment en l'état et pouvoir développer le musée", explique Etienne Haÿ, le président de l'agglomération de Château-Thierry. Thomas Morel, le conservateur du musée prolonge : "La réfection des fenêtres dans les règles de l'art représente un coût conséquent de plus d'un million d'euros". Le loto du patrimoine permettra donc de lancer les premiers travaux, les plus urgents, mais ne pourra combler tous les besoins pour restaurer des murs qui ont été abîmés par le temps. 
Les lieux ont été complètement désertés depuis le départ de l'hôpital de Château-Thierry en 1982. 

Les lieux ont été complètement désertés depuis le départ de l'hôpital de Château-Thierry en 1982. 

© Culturebox
Mais l'objectif de cette opération n'est pas seulement financier pour Château-Thierry et l'Hôtel-Dieu. "C'est également un bon moyen de faire connaître notre projet sur le territoire national", admet Etienne Haÿ. L'idée est donc d'attirer les regards sur ce bâtiment. "Nous sommes à la recherche de financements multiples, y compris participatifs, ce qui sera nécessaire pour mener à bien tous les travaux", ajoute Thomas Morel.