Le crocodile de 145 millions d'années tiraillé entre Brou et Confluences

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/02/2016 à 17H54
La conservatrice du musée de Brou veut conserver le crocodile 

La conservatrice du musée de Brou veut conserver le crocodile 

© France 3 / Culturebox

Retrouvé récemment dans les réserves du musée de Brou à Bourg-en-Bresse, le crocodile vieux de 145 millions d'années refait parler de lui. Le fossile se retrouve au centre d'une discussion d'experts concernant son lieu de conservation ; le musée des Confluences souhaitant son transfert à l'intérieur de ses murs.

Reportage : D. Pajonk / B. Metral / C. Thomas

https://videos.francetv.fr/video/NI_627086@Culture

L'un des plus vieux spécimens du monde a été retrouvé dans les réserves du musée de Brou à Bourg-en-Bresse. Le Machimosaurus Buffetauti vieux de plus de 145 millions d'années avait été identifié en 1982 par le paléontologue français Eric Buffetaut. Sauf que depuis cette observation, le crocodile marin n'avait jamais été dévoilé au public et dormait tranquillement jusqu'à sa récente (re)découverte.

Et cette découverte suscile, on s'en serait douté, les convoitises. Le musée d'histoire naturelle et des sociétés de Lyon, Musée des Confluences, souhaite récupérer le specimen. Mais les conservateurs du musée de Brou et les passionnés locaux d'archéologie ne l'entendent pas de cette oreille. Ils aimeraient pouvoir le conserver pour l'étudier et le valoriser sur place, rappelant également que le fossile reste la propriété de Bourg-en Bresse.

Quant aux scientifiques, ils estiment que le crâne du crocodile doit avant tout passer entre les mains expertes des professionnels, à Lyon. Le vieux fossile ayant subi plusieurs fractures, une restauration en profondeur doit être envisagée, avant même de faire l'objet d'une étude scientifique. Alors partira, partira pas ? la question reste pour l'heure posée, mais sera tout de même tranchée au mois de mars.