Lascaux IV, le savoir-faire unique des Ateliers des fac-similés du Périgord

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/02/2014 à 15H51
Détail d'une peinture du fac-similé Lascaux II 

Détail d'une peinture du fac-similé Lascaux II 

© BERTRAND RIEGER / HEMIS.FR

Après Lascaux II qu’ils ont restauré, Lascaux III l’exposition itinérante qu’ils ont entièrement conçue, les Ateliers des fac-similés du Périgord se sont vus confier la réalisation de Lascaux IV, la plus grande reproduction de la grotte périgourdine. Des ateliers au savoir-faire unique qui désormais s’exporte à travers le monde

Reportage : C.Rouher, P.Tinon, C.Pougeas

https://videos.francetv.fr/video/NI_142315@Culture

L’aventure des Ateliers débute au milieu des années 90 quand s’impose la nécessité de restaurer Lascaux II, le premier fac-similé de la grotte de Lascaux ouvert en 1983 et qui continue d’accueillir près de 300 000 visiteurs par an. Dès 2009 l’entreprise est également chargée d’entretenir le site. C’est ainsi qu’elle va développer des techniques et un savoir-faire exceptionnel.
 
Composés de peintres, sculpteurs, plasticiens et techniciens hautement qualifiés, tel que des mouleurs- résineurs et des serruriers-métalliers, les Ateliers se lanceront ensuite dans une aventure incroyable, faire voyager Lascaux à travers le monde. Ce sera Lascaux III, l’exposition internationale itinérante représentant 120m² de fresques grandeur nature, qui rencontre un grand succès depuis 2012.
 

Visiteurs de l'exposition Lascaux III à Chicago en mars 2013

Visiteurs de l'exposition Lascaux III à Chicago en mars 2013

© MIRA OBERMAN / AFP

 
C’est donc tout naturellement que le Conseil général de Dordogne et la Région Aquitaine ont confié à ces artistes la réalisation du Centre International d’Art Pariétal de Montignac qui doit ouvrir en juin 2016 et qui offrira au public le fac-similé complet de la grotte.
 

Vue du futur Centre International d'Art Pariétal de Montignac conçu par le cabinet d'architecte suédois Snohetta

Vue du futur Centre International d'Art Pariétal de Montignac conçu par le cabinet d'architecte suédois Snohetta

© snohetta


Une expertise qui intéresse désormais d’autres pays désireux de préserver et faire découvrir leur patrimoine pariétal. Les Ateliers ont ainsi réalisé la reproduction de la grotte d’Ekain située à Zestoa au Pays Basque Espagnol, découverte en 1969 et inscrite depuis 2008 au Patrimoine Mondial de l’humanité. L’entreprise a été récemment approchée par le Kurdistan qui réfléchit à une reproduction de l'une de ses citadelles, et par la Corée du Sud, cette fois pour un fac-similé d’une grotte ornée. 
 

Lascaux IV

Lascaux IV

© Capture d'écran-Culturebox