La Tapisserie de Bayeux : de multiples incertitudes autour de son prêt à l'Angleterre

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/02/2018 à 19H42, publié le 01/02/2018 à 18H27
Tapisserie de Bayeux joyau millénaire du patrimoine tissé

Tapisserie de Bayeux joyau millénaire du patrimoine tissé

© France 3 / Culturebox

Alors que le président Macron a annoncé récemment "un possible prêt de la Tapisserie de Bayeux à l'Angleterre", les experts du joyau restent prudents quant à l'annonce faite lors du dernier sommet franco-britannique. Vieille de près de 1000 ans, la Tapisserie de Bayeux est-elle en état de traverser la Manche ?

Lors du dernier sommet franco-britannique, Emmanuel Macron évoquait en présence de Theresa May "un possible prêt de la Tapisserie de Bayeux à l'Angleterre". Basé sur un programme d'échanges d’œuvres et pendant la fermeture prévue du musée de Bayeux, le prêt n'aurait pas lieu avant 2020. Si la Première ministre britannique Theresa May a salué cette décision, le message a été reçu sous un angle très différents par les experts et conservateurs. 

Repotage : P. Puaud / C. Duponchel / B. Odolant

https://videos.francetv.fr/video/NI_1176637@Culture


  • 950 ans et très fragile
Le joyau qui draine chaque année quelques 400 000 visiteurs dans le Calvados est aujourd'hui presque millénaire. Durant toute sa vie, la tapisserie a connu diverses conditions de conservation, de l'obscurité la plus totale à un long voyage sur chariot lors de la Révolution. "Elle a plein de trous, d'usure, des rapiéçages, des déchirures, c'est un objet très fragile, mais c'est un objet millénaire et que l'on peut encore voir avec ses couleurs, c'est fou de penser ça !", souligne Cécile Binet, Conservatrice du patrimoine, Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).
tapisserie bayeux trous

© France 3 / Culturebox

  • Trente ans de sédentarité
Au XIXe siècle, la Tapisserie fut conservée enroulée pendant une quarantaine d'années. Lors de chaque visite on la déroulait puis on la roulait sur une machine formée de deux cylindres pour la montrer scène par scène. Ces manipulations répétées engendraient des frottements qui contribuaient à l'user et risquaient de la détruire. En 1835, les autorités, ayant pris conscience de sa valeur, s'en émurent. À partir de 1842, la Tapisserie devint accessible en permanence au public dans une salle de la bibliothèque de Bayeux, où elle était suspendue dans une vitrine. Ses deux derniers déplacements à Paris datent de circonstances particulières : sous l’injonction de Napoléon, puis des nazis. Depuis trente ans, la Tapisserie n'a plus jamais bougé. Une sédentarité qui assure la conservation de l'œuvre. Chaque manipulation fait courir le risque de raccommodage du passé, chaque mouvement fragilise les fibres.
fibre tapisserie

© France 3 / Culturebox

  • Restaurer avant de voyager
Avant d'envisager le prêt, une lourde restauration s'impose car certaines parties sont dans leur état d'origine. Un chantier qui a un coût pour la collectivité, des appels d'offre vont être lancés cette année pour mener des études approfondies. En l'état, la Tapisserie est jugé intransportable. "Je l'ai répété et j'en suis intimement persuadé, aucun responsable du patrimoine britannique prendrait le risque de transférer la Tapisserie pour une exposition identique à celle-ci en Angleterre, c'est impensable", oppose Antoine Verney, Conservateur Bayeux-Museum.
Detail tapisserie bayeux

© France 3 / Culturebox
Un collège d’experts internationaux, mobilisé depuis quatre ans, doit établir un constat afin de connaître précisément l’état de l’œuvre. En attendant un hypothétique voyage en 2022, les amateurs de patrimoine tissé du monde entier peuvent venir admirer le joyau éclairé par des leds, afin d'éviter l'endommagement de l’œuvre. 

Œuvre d'art et document historique

Œuvre de 70 mètres de long sur 50 centimètres de haut, la Tapisserie de Bayeux est tout à la fois une œuvre d'art et un document historique, symbole des liens entre l'Angleterre et le continent. Elle décrit le voyage d'Harold en Normandie et son retour en Angleterre et son couronnement après la mort du roi Edouard le Confesseur au XIe siècle (1066).
tapisserie bayeux détail

© France 3 / Culturebox
Elle montre aussi la préparation de l'expédition organisée par Guillaume, la traversée de la Manche et la bataille d'Hastings (1066). Il s'agit d'une broderie réalisée sur une toile de lin mesurant 68,38 m, qui est constituée de neuf panneaux d'une largeur de 50 cm et de longueurs inégales (de 13,90 m à 2,43 m), selon les informations du musée de Bayeux. Elle a été confectionnée avec des fils de laine de dix couleurs différentes.

La Tapisserie de Bayeux est inscrite au registre Mémoire du Monde par l'UNESCO. Cette frise de près de 70 mètres inscrite au registre Mémoire du monde de l’Unesco est « l’objet le plus important de l’histoire anglaise », selon le Times de Londres