"La preuve par l'oeuf" ou la saga publicitaire de Lustucru

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/09/2013 à 17H29
Affiche Lustucru

Affiche Lustucru

© DR

Jusqu'au 13 décembre 2013, le musée de la Viscose à Echirolles propose "La preuve par l'oeuf", une exposition qui revient sur la saga publicitaire de la marque de pâtes Lustucru. C'est en effet dans l'agglomération grenobloise que la famille Cartier-Millon créait en 1824 la marque à son nom qui deviendra Lustucru en 1911.

Certaines marques appartiennent qu'on le veuille ou non au patrimoine national. Ainsi Lustucru, née il y a presque deux siècles en 1824 sous le nom de Cartier-Millon, a accompagné l'enfance de tous les Français. La marque au damier bleu et noir a très tôt compris l'intérêt de la réclame, devenue en cours de route la publicité. Ayant rapidementt pressenti l'importance de personnaliser ses produits, elle utilise le personnage de la chanson "le père Lustucru", et fait appel aux compétences des plus illustres affichistes.

Reportage: D.Borrelly, YM Glo, P. Maillard

https://videos.francetv.fr/video/NI_138533@Culture

Sur les murs, dans les journaux, à la radio, dans les cinémas et à la télévision, ses campagnes publicitaires ont laissé des souvenirs à de multiples générations de mangeurs de pâtes. Chacun, selon son âge, se souvient de l'une ou l'autre mais la plus célèbre reste la série de spots télévisés mettant en scène Germaine, bonne grand-mère énergique qui allait jusqu'à être enlevée par des extraterrestres qu'elle nourrissait de pâtes Lustucru.

Cette exposition n'est donc pas seulement publicitaire, elle rappelle que le sentiment d'appartenir à une même communauté passe aussi par des souvenirs communs, tels que ceux-ci. Elle évoque aussi un passé industriel vivant dans nombre de mémoires grenobloises pour qui le nom de Cartier-Millon est resté aussi célèbre que celui de Lustucru.

"La preuve par l'oeuf"
Jusqu'au 13 décembre 2013
Musée de la Viscose à Echirolles (Isère)