La maison de Bougival où Bizet a composé Carmen rachetée par le département des Yvelines

Mis à jour le 18/01/2018 à 13H17, publié le 18/01/2018 à 12H53
La maison de Georges Bizet à Bougival

La maison de Georges Bizet à Bougival

© France 3 / Culturebox

La maison de Georges Bizet à Bougival va être sauvée. Le conseil départemental des Yvelines a décidé de s'en porter acquéreur. Il met sur la table 900 000 euros plus 100 000 euros pour participer à la rénovation de la bâtisse. A terme, la maison du compositeur de Carmen pourrait devenir un Centre européen de musique (CEM).

La semaine dernière, le maire de Bougival Luc Watelle et le CEM avaient fait état, dans un communiqué, de ce projet de rachat par la collectivité. Le million d'euros (900 000 pour l'achat et 100 000 pour la rénovation) débloqué par le conseil départemental des Yvelines s'ajoute aux 140.000 euros de fonds levés grâce à un appel aux dons de particuliers sur internet.

Reportage France 3 Paris Île-de-France : B. Lopez / G. Courtois / L. Kulimoetoke

https://videos.francetv.fr/video/NI_1165969@Culture

La maison, dans laquelle le compositeur écrivit son oeuvre la plus connue, "Carmen", au cours de l'année 1874, est située à proximité notamment des maisons de Pauline Viardot, chanteuse lyrique, et de l'écrivain russe Ivan Tourgueniev.
Partition Carmen à Bougival © France 3 / Culturebox
La ville de Bougival souhaite implanter son projet de CEM dans un parc paysager englobant ces demeures historiques. La Maison Bizet "comportera un espace consacré au compositeur et une résidence d'artistes, et sera, avec l'Espace Carmen voisin, la première phase du projet d'ensemble", selon le CEM. L'Espace Carmen doit pour sa part regrouper un auditorium-salle polyvalente, des studios d'enregistrement et une librairie.

Un Centre d'excellence

Le Centre européen de musique a pour objectif de devenir à la fois un "lieu de formation d'excellence de jeunes musiciens européens, de programmation de concerts, conférences et classes de maître publiques, mais également un lieu de transmission et d'échanges interdisciplinaires autour de la musique romantique européenne". Il doit aussi se doter d'un "laboratoire de recherche sur les liens entre musique et cerveau".

Le département a indiqué à l'AFP "se féliciter d'être à la base d'un projet culturel d'une telle ampleur, qui va offrir aux Yvelines un rayonnement international".