La cathédrale orthodoxe russe de Paris, inaugurée, attend encore ses icônes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/10/2016 à 14H52
Le centre orthodoxe russe à Paris © JEAN-DIDIER RISLER / ONLYFRANCE.F / ONLY FRANCE

Dessiné par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le centre spirituel et culturel orthodoxe russe, surplombé par les cinq bulbes dorés de sa cathédrale, a été inauguré mercredi à Paris par le ministre russe de la Culture, en présence de responsables politiques français mais sans Vladimir Poutine. L'église ne sera dotée de son iconostase (cloison d'icônes) et de ses fresques permanentes qu'en 2017.

Le "centre spirituel et culturel orthodoxe" russe, surplombé par les cinq bulbes dorés de sa cathédrale, a été inauguré mercredi à Paris par le ministre russe de la Culture, en présence de responsables politiques français mais sans Vladimir Poutine, qui avait annulé la semaine dernière sa visite prévue de longue date, en pleine brouille entre Paris et Moscou sur la Syrie. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_658775@Culture

Vladimir Poutine a salué en ce centre un "témoignage visible des liens culturels et humains franco-russes" et un symbole du "désir des peuples de nos deux pays pour un dialogue et une coopération constructifs". Le président russe, qui a qualifié la réalisation du projet de "très difficile", a remercié les autorités françaises pour leur "soutien continu". Le patriarche de Moscou et de toute la Russie, Kirill, absent, était représenté par Mgr Antoine, évêque de Bogorod.

Sur l'ancien site de Météo-France, quai Branly

Le centre orthodoxe, vaste complexe aux bulbes dorés dominant la Seine, a été dessiné par l'architecte Jean-Michel Wilmotte. Il est situé quai Branly, sur la rive gauche de la Seine, entre la Tour Eiffel et les Invalides.

Outre l'église, qui ne sera dotée de son iconostase (cloison intérieure revêtue d'icônes) et de ses fresques permanentes qu'en 2017, l'édifice comprend un centre culturel (librairie, salles d'exposition et cafétéria), une maison paroissiale comportant un auditorium de 200 places et des appartements, les bureaux du service culturel de l'ambassade de Russie, et une école bilingue franco-russe.