La BnF et la British Library mettent en ligne 800 manuscrits médiévaux enluminés

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Publié le 22/11/2018 à 10H30
Enluminure, vraisemblablement d'un psautier (détail), 3e quart du XIIe siècle, British Library, Cotton MS Caligula A VII / 1 : Annonciation aux bergers

Enluminure, vraisemblablement d'un psautier (détail), 3e quart du XIIe siècle, British Library, Cotton MS Caligula A VII / 1 : Annonciation aux bergers

© -

La Bibliothèque nationale de France et la British Library, son équivalent britannique, ont mis en ligne 800 manuscrits de la période du VIIIe au XIIe siècle qui illustrent le foisonnement culturel et les échanges entre la France et l'Angleterre en cette période troublée de la conquête normande.

Cette collaboration franco-britannique sans précédent entre la British Library et la Bibliothèque nationale de France donne à découvrir "la richesse et la somptuosité de manuscrits anglais et français", du haut Moyen-Age, s'est félicitée la BnF. Elle offre aux chercheurs comme au grand public un accès à des documents exceptionnels.
Bestiaire, fin du XIIe siècle - début du XIIIe siècle, British Library, Haley MS 4751 : un éléphant portant une tour de bois et des soldats armés

Bestiaire, fin du XIIe siècle - début du XIIIe siècle, British Library, Haley MS 4751 : un éléphant portant une tour de bois et des soldats armés

© -

Les documents accessibles sur deux sites 

Deux sites internet ont été créés. Le site français, intitulé "France-Angleterre 700-1200 : manuscrits médiévaux de la BnF et de la British Library", rassemble 800 manuscrits enluminés anglo-saxons et normands, conservés pour moitié de chaque côté de la Manche et sélectionnés en fonction de "leur importance pour l'histoire des relations franco-anglaises au Moyen-Age, leur intérêt artistique, historique ou littéraire", indique la BnF.
 
Quant au site britannique, destiné à un large public, il propose aussi des clips vidéo sur divers sujets comme les connaissances médicales au haut Moyen-Age ou les techniques de création d'un manuscrit enluminé.

400 manuscrits de chacune des deux institutions ont été numérisés, restaurés, catalogués et rendus accessibles sur ces deux sites, qui devraient permettre aux étudiants et aux chercheurs d'approfondir une période mal connue.
Psautier de Canterbury, vers 1200, BnF, département des manuscrits, Latin 8846 : Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament

Psautier de Canterbury, vers 1200, BnF, département des manuscrits, Latin 8846 : Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament

© -

Des "manuscrits époustouflants"

Charlotte Denoël, conservatrice en chef des manuscrits médiévaux à la BNF, parle de "800 manuscrits époustouflants".
 
 
Parmi ces trésors, figurent le Bénédictionnaire de Winchester (vers l'an 1000), un recueil de lettres de Saint Thomas Becket (fin du XIIe siècle) et le magnifique Psautier de Canterbury (vers 1200) avec une traduction trilingue en latin, français et anglais faite à Canterbury.
 
 
"Nous espérons faire évoluer les connaissances concernant cette période de conflit politique et culturel : des scribes ont continué de voyager entre l'Angleterre, la France et la Normandie, travaillant en latin sur des manuscrits, anglais et français, d'une beauté et d'un raffinement sans précédent", abonde Kathleen Doyle, conservatrice en chef des manuscrits enluminés de la British Library.
Enluminure, vraisemblablement d'un psautier, 3e quart du XIIe siècle, British Library, Cotton MS Caligula A VII/1 : Annonciation aux bergers

Enluminure, vraisemblablement d'un psautier, 3e quart du XIIe siècle, British Library, Cotton MS Caligula A VII/1 : Annonciation aux bergers

© -