L'empreinte et le génie de Léonard de Vinci en France et en Italie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/03/2018 à 11H52, publié le 07/03/2018 à 17H43
L'empreinte de Leonard de Vinci à travers les époque en France et en Italie

L'empreinte de Leonard de Vinci à travers les époque en France et en Italie

© France 2 / Culturebox

Alors qu'on célébrera l'année prochaine le 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, la rédaction de France 2 part sur les pas du maître en Europe. De son Italie natale à Amboise (Indre-et-Loire) où il s'éteint en 1519, l'âme du génie a laissé une empreinte éternelle dans les lieux qu'il a traversés.

La rédaction de Fance 2 retrace l'itinéraire et l'influence de Leonard de Vinci à travers le temps. C'est en Toscane, près de Vinci qu'il voit le jour le 15 avril 1452. Une simple maison en pierre au milieu d'une clairière plantée d'oliviers. Un paysage inspirant pour l'enfant solitaire qui deviendra un artiste universel. 

Série réalisée par : F. Faure / V. Heurtel / A. Jacquet / G. Orain / I. Tartakovsky
1
L'empreinte du maître
Leonard de Vinci est chez lui en France, le musée du Louvre expose et conserve son tableau le plus célèbre : Mona Lisa connue aussi sous le nom de La Joconde. Son énigmatique sourire attire chaque année des millions de visiteurs. Mais les cimaises du célèbre musée français accueillent aussi "Sainte Anne" ou "Saint Jean-Baptiste". Il est l'homme de tous les records, en son temps Leonard de Vinci a inondé le monde de ses découvertes et aujourd'hui ses tableaux se négocient à plus de 450 millions de dollars, et s'envolent dans les Emirats arabes unis. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1197767@Culture

2
Faire vivre l'héritage de Leonard
En Italie comme en France, la mémoire de Leonard de Vinci est toujours très prégnante. Le génie réalise ses premiers travaux à Florence, Rome Venise ou Milan et termine sa vie à Amboise dans la région des Châteaux de la Loire à l'invitation du roi François Ier. Homme de science, génie universel, il s'illustre dans de nombreux domaines techniques et artistiques. Il est souvent décrit comme l’archétype et le symbole de l’homme de la Renaissance. Si en Italie on conserve sa mémoire jalousement, en France on fait vivre l'homme avec des fêtes dansées dans la cour du palais royal d'Amboise. A lire aussi la bande dessinée d'Olivier Pâques qui retrace les grandes heures du peintre à Amboise. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1197733@Culture

 

3
Dans le jardin secret du maître

Leonard de Vinci rayonnait dans tous les domaines, la botanique était l'une de ses grandes passions. Au jardin du Clos-Lucé près d'Amboise, des espèces répertoriées dans l'herbier de Vinci sont replantées dans la nature. Les plantes, les bourgeons, les feuilles sont dessinées au crayon et détaillées avec leurs caractéristiques spécifiques. Au château du Clos Lucé, l'atelier de Leonard conserve les croquis du maître. Toutes ces observations de la nature lui servent ensuite pour la réalisation de ses tableaux.

 

4
Dans les pas de Léonard de Vinci

C'est au château du Clos Lucé que Léonard de Vinci réside lors de ses séjours en France. Mais c'est le château de Chambord qui garde la marque de maître. Débuté en 1519, année de la mort de Vinci, l'édifice semble comme hanté par son fantôme. Il y a d'abord cet escalier central à double révolution digne de l'esprit structuré de Léonard. La ressemblance est troublante avec les croquis retrouvés dans les archives du maître. Le plan en croix grecque aux branches parfaitement égales souligne encore la présence de l'esprit éclairé. "Toute sa vie, Léonard poursuit d'une manière obsessionnelle le dessin d'une géométrie parfaite", rappelle l'historien Eric Jouanneau. L'histoire entre le grand château de la Loire et le génie de la Renaissance ne s'arrête pas là. Lors de la Seconde Guerre mondiale, des chefs-d’œuvre sont cachés au château, parmi eux, la célèbre Joconde ! 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1198647@Culture

5
La légende de Vinci à Amboise

Leonard de Vinci décède à Amboise, le 2 mai 1519. Il repose dans la chapelle Saint-Hubert attenante au Palais. Son testament est précieusement conservé ici. Les savoir-faire de la Renaissance sont encore bien présents dans la région des châteaux de la Loire. Aux alentours du château d'Amboise, un atelier de taille de pierre met en oeuvre les mêmes pratiques de l'époque. Chaque pierre est taillée à la main par des artisans. Les sons et les gestes sont les mêmes qu'à l'époque de Vinci.