L'Ardèche restaure les trésors cachés de ses églises

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2013 à 11H31
Gorges de l'Ardèche © YVAN TRAVERT / PHOTONONSTOP

des oeuvres d'art se nichent dans les petits villages et leurs églises. Elles sont souvent abîmées, faute d'avoir été conservées en musée, ou bichonnée par quelque riche mécène. Reste l'Etat, qui participe parfois à des projets de restauration.

C'est le cas en Ardèche. Onze communes bénéficient d'une aide de l'Etat qui s'élève à 70% du montant de la restauration. Cela concerne des oeuvres recensées, qui doivent être protégées. il s'agit aussi bien de sculptures que de peintures, comme à Villeneuve-de-Berg, dans le reportage de France 3 qui suit :
(Equipe de reportage : Nicolas Ferro, Benjamin Metral, Catherine Vassal-Martin)

https://videos.francetv.fr/video/NI_144377@Culture

Différentes voies sont possibles pour devenir restaurateur d'art, du compagnonnage à l'apprentissage. Il n'existe, en revanche, qu'une seule formation universitaire, qui a ouvert ses portes en 1973 à Paris 1. Le Master propose aujourd'hui quatre spécialités : les objets archéologiques, les peintures, les arts graphiques et les sculptures. L'enseignement comprend une part importante de sciences, nécessaires à l'analyse de l'état de l'oeuvre, comme à l'usage de produits très spécifiques.