Îles de Lérins : deux merveilles bientôt inscrites au patrimoine mondial ?

Par @Culturebox
Publié le 15/12/2017 à 09H31
Les îles de Lérins, Saint-Honorat et Sainte-Marguerite, candidates à l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les îles de Lérins, Saint-Honorat et Sainte-Marguerite, candidates à l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

© Camille MOIRENC / hemis.fr / AFP

Ce sont deux petites îles magnifiques et préservées, face à l'agitation cannoise... Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, les îles de Lérins, sont candidates à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Initié il y a un peu plus de deux ans, le dossier doit être déposé avant la fin de l’année au ministère de la Culture. Deux joyaux qui ne manquent pas d’atouts.

Leur beauté sauvage contraste avec l’urbanisation extrême de la Côte d’Azur. Face à l’agitation cannoise trônent les îles de Lérins. La plus petite, Saint-Honorat, qui abrite des moines depuis le 5e siècle et un riche patrimoine religieux.

En face, Sainte-Marguerite, la militaire, qui abrite un fort royal, remanié au 17e siècle par Vauban, des fortifications mais aussi des bunkers allemands de la Seconde guerre mondiale. Un lieu dont la vocation défensive remonterait à l’Antiquité.

Reportage : E. Cornet / P. Varnier / D. Pardanaud / V. Labenne

https://videos.francetv.fr/video/NI_1131755@Culture


Sans la Croisette

Quand la candidature de Cannes a été annoncée lors du festival du film en mai 2015, elle incluait alors la Croisette qui a fait la renommée de la cité azuréenne. La ville voulait mettre en lumière le paradoxe entre le glamour de la célèbre avenue et le patrimoine et la nature préservée de ses îles, mais cela ne collait pas avec le cahier des charges de l’Unesco. La ville a donc revu sa copie pour se concentrer sur les deux îles, avec en point de mire, leur "sanctuarisation".

Après le dépôt de son dossier dans quelques jours, la ville devra attendre la décision de l’Etat. Le ministre de la Culture pourra choisir ou pas de l’inscrire sur la "liste indicative" de la France, c’est-à-dire des candidatures qu’elle ira défendre devant les instances de l’Unesco. Un processus qui dans tous les cas prendra plusieurs années avant une éventuelle inscription.

L'abbaye de Lérins et le monastère fortifié sur l'île de Saint-Honorat.

L'abbaye de Lérins et le monastère fortifié sur l'île de Saint-Honorat.

© Camille MOIRENC / hemis.fr / AFP