Il y a cent ans disparaissait Frédéric Mistral, chantre de la Provence

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/03/2014 à 16H33
Frédéric Mistral, écrivain emblématique de la Provence © France 3

Il y a cent ans la Provence perdait celui qui avait passé sa vie à la défendre mais surtout à se battre pour sa langue. Un travail de fond qui lui vaudra le prix Nobel de littérature en 1904. A Hyères, une exposition rappelle sa vie et son oeuvre.

Reportage : Pauline Guigou, Virginie Danger et Samuel Mortain

https://videos.francetv.fr/video/NI_146029@Culture

A qui l’on demande de citer un poète provençal, un seul nom surgit : Frédéric Mistral. Même sans avoir lu la moindre ligne de son oeuvre, l’on sait qu’il est l’auteur qui a accédé à la notoriété au travers d’ouvrages qui sentent bon la Provence son accent, ses couleurs de lavande et sa légèreté. On oublie facilement qu’il est aussi l’auteur d’un drame : Mireille dont Gounod fera un opéra, qu’il a également écrit le dictionnaire du félibrige qui est encore à ce jour le plus monumental ouvrage consacré à la langue d’oc.
On sait moins que lorsqu’en 1904, il obtient le prix Nobel de littérature, il est le premier à qui ce prix est décerné au titre d’une langue minoritaire et qu’il faudra attendre 1978, soixante-quatorze ans, pour que ce prix soit de nouveau attribué à une autre langue minoritaire, le yiddish.
Le vin à la coca du Pérou, précurseur du coca-cola?

© France 3
L’exposition qui lui est consacrée à Hyères retrace cette vie consacrée à sa chère Provence. On y trouve des documents originaux comme le premier tirage de Mireille mais on y découvre aussi des aspects plus anecdotiques de son travail. En effet, l’on sait moins que, toujours par passion de sa région, ii a assuré la promotion de produits fabriqués par ses amis comme  des sodas ou surtout le vin de cola. On dit que le vin de cola du Pérou fut racheté par un Américain qui l’exploita. Mais au moment de la prohibition, cet homme dû changer la formule de son produit. Ce qui serait devenu le fameux 7X, la formule secrète du Coca-Cola. Frédéric Mistral aurait donc été le premier à en faire la publicité. Mais peut-être n’est-ce qu’une galéjade…
Frédéric Mistral © France 3
Frédéric Mistral (1830-1914)
Exposition à la médiathèque Saint-John Perse de Hyères jusqu’au 26 avril.