Lucy, notre ancêtre, est-elle morte en tombant d'un arbre ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/08/2016 à 11H36
Reproduction de l'australopithèque Lucy découverte en novembre 1974 dans le désert éthiopien par une équipe internationale de chercheurs 

Reproduction de l'australopithèque Lucy découverte en novembre 1974 dans le désert éthiopien par une équipe internationale de chercheurs 

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

Lucy, une des plus célèbres ancêtres de l'Homme et dont le squelette fossilisé a été découvert en 1974 en Ethiopie, pourrait être morte en chutant d'un arbre, ont conclu des chercheurs de l'Université du Texas après avoir étudié ses ossements vieux de 3,18 millions d'années.

Notre ancêtre Lucy est-elle morte en tombant d'un arbre ? C'est en tout cas la thèse défendue par des scientifiques américains qui ont étudié son fossile aux rayons X. Des éléments qui en disent long sur le degré d'évolution de ce bipède.

Reportage :  P. Justice / C. Réunif / J.-M. Mier / C. Gindre

https://videos.francetv.fr/video/NI_787523@Culture


Une chute mortelle

Des images en haute résolution obtenues grâce à la tomographie à rayons X assistée par ordinateur (X-ray CT) montrent que l'australopithèque souffrait de fractures de l'humérus droit peu communes, ainsi que d'autres fractures à l'épaule et en d'autres parties du corps.

Ces blessures correspondent à celles que l'on constate "en cas de chute d'une hauteur élevée pendant laquelle la victime tend le bras pour tenter d'amortir sa chute", a souligné lundi John Kappelman, professeur d'anthropologie à l'Université du Texas, à Austin.
Reconstitution du squelette de Lucy 

Reconstitution du squelette de Lucy 

© France 3 / Culturebox

Une petite femme : un grand pas pour l'humanité

D'après le chercheur, Lucy qui est à la fois bipède et arboricole, mesurait environ 107 cm et se réfugiait la nuit dans les arbres pour échapper aux prédateurs. Les fractures qu'elle a subies laissent penser qu'elle a chuté d'au moins 12 mètres de haut.

Quand l'ampleur des multiples blessures de Lucy nous est apparue, je l'ai visualisée et j'ai eu un élan de compassion à travers le temps et l'espace
Lucy n'était plus une boîte d'ossements, elle devenait dans la mort une vraie personne : un petit corps brisé reposant sans défense au pied d'un arbre.

John Kappelman.
Le chercheur américain John Kappelman

Le chercheur américain John Kappelman

© Marsha MILLER / NATURE PUBLISHING GROUP / AFP

L'anthropologue et d'autres chercheurs de l'université du Texas avaient radiographié le fossile de Lucy lorsqu'il avait été exposé dans plusieurs musées américains en 2009. Ils ont par la suite étudié en détail les 35.000 coupes obtenues avant de parvenir à l'hypothèse présentée lundi 29 août.

-> A lire aussi sur Franceinfo: Qui est vraiment Lucy, notre lointaine cousine bien malhabile ? 
 

Lucy In The sky

C'est en 1974 que le fossile de l'australopithèque fut découvert en Ethiopie par une équipe de recherche internationale qui incluait les Français Yves Coppens et Maurice Taieb. Au moment de leurs fouilles, les paléontologues et archéologues écoutent la radio et entendent en boucle la chanson des Beatles "Lucy in The Sky with Diamonds". Lors de leur découverte majeure pour la science et pour l'humanité, ils décident de baptiser ce fossile de 52 fragments d'os par le nom de la chanson du groupe anglais. Lucy, notre ancêtre à tous, sort de terre et se hisse tout en haut du ciel.
 

Mannequin reproduisant Lucy en pied

Mannequin reproduisant Lucy en pied

© Gianni Dagli Orti / The Art Archive / The Picture Desk
Longtemps considérée comme une espèce à l’origine de la lignée humaine, Australopithecus afarensis est aujourd'hui interprétée comme une espèce cousine du genre Homo. Lucy avait 25 ans quand elle décédée.