Loto du patrimoine : la Villa Viardot, demeure de la cantatrice Pauline Garcia Viardot, va s'offrir une seconde vie

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/09/2018 à 12H25, publié le 29/05/2018 à 13H33
La Villa Viardot a été choisie comme l'un des 18 bénéficiaires des gains du "Loto pour le patrimoine" organisé par Stéphane Bern et le gouvernement le 14 septembre prochain. Sa restauration nécessitera plus de 3 millions d'euros. 

La Villa Viardot a été choisie comme l'un des 18 bénéficiaires des gains du "Loto pour le patrimoine" organisé par Stéphane Bern et le gouvernement le 14 septembre prochain. Sa restauration nécessitera plus de 3 millions d'euros. 

C'est désormais acté : dix-huit monuments en péril seront restaurés grâce à l'argent collecté lors de l'opération "Loto pour le patrimoine" lancée par Stéphane Bern et le gouvernement. La Villa Viardot fait partie de la liste. Autrefois rendez-vous incontournable des intellectuels du 19e siècle, l'ex-demeure de Louis et Pauline Viardot a ensuite été laissée à l'abandon.

En 1874, Ivan Tourgueniev et le couple Louis et Pauline Viardot achètent le domaine des Frênes et sa Villa, sur les pentes de Bougival (Yvelines) qui surplombent la Seine. L'écrivain russe et le couple Viardot en font un lieu de foisonnement intellectuel qui célèbre les idées pacifistes et l'amitié franco-russe.

Une restauration estimée à 3 millions d'euros 

Pourtant, près de 150 ans après, cette Villa qui fut un jour splendide et rayonnante a perdu de sa superbe, elle est quasiment à l'état de ruines. Sa restauration est estimée à 3 millions d'euros. Un somme qui pourrait être récoltée grâce à l'opération "Loto pour le patrimoine" organisée le 14 septembre prochaine sous la houlette de Stéphane Bern et le gouvernement français.

Reportage : Medhi Weber, Loïc Lemoigne, Roger Torregrosa, Mélanie Duquesne

https://videos.francetv.fr/video/NI_1242613@Culture

Pour Jorge Chaminé, l'homme qui a porté le projet de restauration de la Villa, ce lieu est aussi l'écrin d'une histoire d'amour poétique : celle d'Ivan Tourgueniev et de la célèbre cantatrice Pauline Viardot. Les deux artistes se vouaient une affection tendre et une admiration mutuelle. Ils s'écrivaient régulièrement, notamment lorsqu'Ivan devait rentrer en Russie. Ils avaient même composé ensemble.

Une stèle symbolise l'amour entre Ivan Tourgueniev et Pauline Viardot

A deux pas de la Villa, au pied de la "Datcha" ("petite maison" en russe) où Ivan Tourgueniev avait élu domicile, une stèle symbolise cette relation singulière. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1242701@Culture

C'est dans cette Datcha qu'Ivan Tourgueniev est décédé en 1883. L'Histoire raconte que ses derniers mots seront dédiés à l'amour de sa vie, Pauline Viardot. La cantatrice sera abattue par la mort d'Ivan. Quelque temps après, elle vend le domaine des Frênes, la Villa et la Datcha, et part s'installer à Paris, sur le boulevard Saint-Germain. 

La Datcha a déjà été restaurée dans les années 1980

Tout au long du vingtième siècle, le domaine est progressivement laissé à l'abandon. Dans les années 1980, une première restauration cible la Datcha d'Ivan Tourgueniev, et le projet a été financé par un mécène... un peu particulier. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1242699@Culture

L'intérieur de la Villa Viardot a lui aussi été très abîmé par le temps. Les murs sont décrépis et rongés par l'humidité, et certains planchers gondolent.

Alexandre Dumas, Victor Hugo, Camille Saint-Saëns, Gabriel Fauré sont passés par la Villa

Pourtant certaines fresques et peintures encore intactes sont les derniers témoins de ce passé glorieux où les plus grands artistes du 19e siècle se retrouvaient ici pour converser et faire de la musique.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_1242755@Culture

Pour Jorge Chaminé, la restauration de la Villa Viardot est l'opportunité de faire revivre l'esprit des lieux autour de concerts et de conférences. L'idée est aussi de ressusciter les idées pacifistes et européennes dont la Villa était le sanctuaire à la fin du 19e siècle, alors que les nationalismes du Vieux Continent allaient accoucher d'une guerre mondiale sanglante.

La Villa Viardot fera aussi partie d'un ensemble plus vaste : le Centre Européen de Musique. Le complexe intègrera entre autres un auditorium, un laboratoire d'études sur les effets de la musique sur le cerveau humain ainsi que la maison de Georges Bizet, où fut composé le célèbre opéra Carmen