Le musée Napoléon de Fontainebleau rouvre ses portes avec de nouveaux trésors

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/02/2018 à 16H01, publié le 26/02/2018 à 15H57
La ville de Fontainebleau en Seine-et-Marne est indissociable de Napoléon 1er.

La ville de Fontainebleau en Seine-et-Marne est indissociable de Napoléon 1er.

© France 3 / Culturebox

Après 8 mois de travaux, le musée consacré à Napoléon 1er au château de Fontainebleau vient de rouvrir ses portes. Une réouverture que les admirateurs de l’empereur –français comme étrangers – n’auraient manquée pour rien au monde. Une ferveur récompensée par la découverte de nouveaux trésors acquis ces derniers mois.

Il y fit ses adieux à la Garde impériale lors du premier exil vers l’île d’Elbe le 20 avril 1814. Napoléon 1er et Fontainebleau ont une longue histoire commune perpétuée aujourd’hui par l’un des plus beaux musées consacrés à l’histoire de l’empereur. Si le château de style Renaissance a été la résidence de chasse des rois de France et notamment de François 1er, il reste indissociable de Napoléon qui y établit sa cour dès 1804. De ce glorieux passé il reste de nombreux vestiges : mobilier, objets d’art, orfèvrerie, armes…

Reportage : M. Laban / M. Chambrial  / M. Bué

https://videos.francetv.fr/video/NI_1192899@Culture


Une collection qui s’est encore enrichie ces derniers mois. En plus d’un nouvel éclairage et d’une muséographie repensée, le musée a fait l’acquisition de 88 nouvelles pièces, portant à 650 le nombre d’objets exposés sur 700m2 dans l’aile Louis XV  du château. Parmi ces nouveaux trésors, un "cabaret", un service à thé en porcelaine de Sèvres représentant les membres de la famille impériale. Propriété depuis les années 30 de la famille Baron-Cohen, cet ensemble magnifique est revenu en France moyennant 500 000 euros financés par l’Etat et le mécénat.
Parmi les nouvelles acquisitions, ce service à thé à l'effigie de la famille impériale.

Parmi les nouvelles acquisitions, ce service à thé à l'effigie de la famille impériale.

© France 3 / Culturebox
D’autres projets d’acquisition, via notamment  des souscriptions publiques, sont en cours. Il faut dire que Napoléon 1er fascine bien au-delà de nos frontières. Français le plus connu à l’étranger, l’empereur est considéré comme un héros, notamment en Chine. Une attraction que la direction du château compte bien exploiter. Après avoir traduit toutes les descriptions des œuvres en chinois, le musée espère doubler le nombre annuel de ses visiteurs pour passer à un million dans les prochaines années.