L’histoire de la petite reine à découvrir au musée du vélo dans la Marne

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/08/2017 à 20H01, publié le 17/08/2017 à 15H31
200 vélos retracent l'histoire de la petite reine.

200 vélos retracent l'histoire de la petite reine.

© France 3 / Culturebox

C’est ce qu’on appelle un musée confidentiel. Ouvert uniquement durant l’été les dimanches et jours fériés, le musée du vélo de Trois-Fontaines-l’Abbaye dans la Marne est une caverne d’Ali Baba pour les amoureux de la petite reine. De l’invention du pédalier à la fin du 19e siècle au premier vélo électrique, les pièces présentées racontent l’histoire d’une invention qui a fait avancer le monde.

Reportage : C. Banasik / B. Sidibe / F. Théry

https://videos.francetv.fr/video/NI_1057081@Culture

Le saviez-vous ? C’est un habitant de Bar-le-Duc, dans la Meuse, qui a inventé le pédalier en 1861. Alors qu’il réparait une draisienne, ce vélo en bois que l’on faisait avancer en poussant sur ses pieds, Pierre Michaux eut l’idée d’installer une manivelle sur la roue avant. La pédale était née. Des anecdotes comme celles-ci, le musée du vélo de Trois-Fontaines en regorge. Ce lieu unique raconte l’épopée de la bicyclette d’un point de vue historique bien-sûr, mais aussi sociologique.
Le pédalier, une invention champardennaise.

Le pédalier, une invention champardennaise.

© France 3 / Culturebox
Les différentes inventions liées au vélo sont en effet en rapport avec les grandes évolutions de notre société : le vélo pliant inventé en 1892 le fut à l’origine à des fins militaires. En 1913, des bataillons de chasseurs cyclistes furent ainsi déployés sur le front. En 1936, alors que les congés payés venaient d’être mis en place c’est le tandem qui devient à la mode. Quant au vélo électrique, qui fait fureur de nos jours, il ne date pas d’hier : le premier prototype a en effet été mis au point en 1910 ! A travers 200 deux-roues, des centaines d’objets insolites et des affiches d’époque, le musée du vélo retrace le parcours glorieux de la petite reine qui reste aujourd’hui l’un des moyens de locomotion préférés des Français.