Plaidoyer franco-allemand pour la paix par les petits chanteurs de l'Opéra

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/11/2014 à 18H23
Un opéra franco-allemand pour commémorer 14-18

Un opéra franco-allemand pour commémorer 14-18

© Culturebox

C'est un formidable plaidoyer pour la Paix, mais aussi une prise de conscience des ravages de la guerre, ainsi qu'un devoir de mémoire du premier conflit mondial. Luciano Bibiloni dirige cet oratorio-opéra d’Isabelle Aboulker, en France à Strasbourg le 11 novembre prochain, date de l’anniversaire de l’armistice puis en Allemagne au théâtre de Fribourg-en-Brisgau le 30 novembre 2014.

"1918. L'homme qui titubait dans la guerre". Un spectacle qui veut rappeler à chacun les ravages de la guerre. Une horreur racontée ici à travers l'expérience d'un homme ordinaire au moment de sa mort, lors de l'un des derniers combats sur le front le 11 novembre 1918. De quoi évoquer la guerre dans ce qu'elle a de plus tristement universel : ce sont les voix des dix millions de morts et des millions de participants de toutes les nations qui s'élèvent. Les petits chanteurs français et allemands incarnent ces hommes et ces femmes sacrifiés. 

Reportage : M.Catherine, T. Sitter, J. Baudart, V. Gendrot

https://videos.francetv.fr/video/NI_153061@Culture

Le soldat inconnu servi par de grands auteurs 
Chantés en français, en allemand et en anglais, les extraits de lettres et poèmes signés Céline, Cendras, Apollinaire, Barbusse, Bataille, Cocteau, ou encore Romain Rolland et Stefan Zweig, font vivre la mémoire de ce "soldat inconnu". 

"1918. L'homme qui titubait dans la guerre" à l'Opéra National du Rhin
le 11 novembre à 18H00
19 place Broglie à Strasbourg 
Places de 5 à 11 euros