La convention d'armistice du 11 novembre 1918 exposée au château de Vincennes

Mis à jour le 09/11/2018 à 15H31, publié le 22/10/2018 à 10H00
Le document original de la convention d'armistice signée le 11 novembre 1918 dans la clairière de Rethondes est exposé à partir du 22 octobre au château de Vincennes. 

Le document original de la convention d'armistice signée le 11 novembre 1918 dans la clairière de Rethondes est exposé à partir du 22 octobre au château de Vincennes. 

© Culturebox - capture d'écran

C'est un document historique précieusement conservé depuis 1921 dans un coffre du service historique de la Défense au château de Vincennes. Le texte original de la convention d'armistice signée entre les Alliés et l'Allemagne, au petit matin du 11 novembre 1918. A l'occasion du centenaire de la fin de la Grande Guerre, le texte et ses multiples annexes est exposé au public jusqu'au 22 janvier 2019

Un texte de treize pages signé au petit matin dans un wagon du train du Maréchal Foch, stationné dans la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne. Treize pages reliées au début des années 30 dans un ouvrage de 264 pages, incluant également des rapports et des cartes, ainsi que les prolongations de l’armistice.

C’est l’un des éléments méconnus mis en avant dans cette exposition, pour beaucoup à l’époque, comme aujourd’hui encore, la date du 11 novembre est considérée comme la fin de la guerre, or ce n’est stricto sensu qu’une trêve. L’armistice sera prolongé à trois reprises jusqu’en 1919, engendrant de nouvelles négociations entre l’Allemagne et les Alliés.

Des Alliés qui, pour s’assurer que l’Allemagne n’ait pas les moyens de reprendre les armes, avaient pris le soin tout de même d’imposer dès le 11 novembre de nombreuses clauses dépassant les questions militaires. C’est le traité de Versailles signé le 28 juin 1919 qui mettra officiellement fin à la Première guerre mondiale.   

Reportage : N. Lemarignier / JM. Lequertier / AC. Becquet
En parallèle, le texte de l’armistice ainsi que ses nombreuses annexes sont présentés sous forme numérique dans une borne interactive où le contenu est décrypté grâce à un schéma présentant de façon didactique cinq domaines : les livraisons de matériel aux Alliés, le renforcement de l’appareil commercial et financier des Alliés, la libération des prisonniers de guerre, et enfin les gains territoriaux et les indemnisations des civils des territoires occupés.

Les treize pages de la convention d’armistice sont également consultables en ligne sur le site du service historique de la Défense. 
Affiche Expo Texte Armistice 18 Vincennes © DR